L’OIM au Honduras renforce la protection des migrants honduriens au Mexique

Posted: 
05/31/16

Honduras - L’OIM et le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Honduras ont lancé un projet destiné à améliorer les soins aux migrants, à repérer les violations des droits de l’homme et à promouvoir les services de protection fournis aux migrants honduriens au Mexique par le service consulaire du Honduras.

Le projet, soutenu par le Fonds de développement de l’OIM, prévoit la mise en place d’un système d’information et d’enregistrement qui contribuera à l’identification, à l’assistance et au renvoi des migrants en situation de vulnérabilité qui ont besoin de protection ou qui ont été victimes de violence.

Ce système automatisera également l’échange d’informations au sein du ministère, mais aussi avec des partenaires au Honduras et hors du pays, a expliqué Jorge Peraza Breedy, chef de mission de l’OIM du Salvador, du Guatemala et du Honduras.

« Le ministère des Affaires étrangères a fait des progrès pour ce qui est des soins fournis aux populations mobiles. Nous continuerons de renforcer notre capacité à identifier et protéger les migrants en transit et à leur offrir des soins, tant dans leurs lieux de destination qu'à leur retour », a-t-il ajouté. »

L’OIM aide le Honduras à former du personnel pour le Réseau consulaire hondurien au Mexique et pour la Direction générale pour la protection des migrants honduriens.

Les domaines de formation sont notamment les normes internationales relatives aux droits de l’homme, la loi sur la protection des migrants honduriens et de leur famille et les lois mexicaines actuelles sur l’immigration. Les équipes développeront également leurs techniques d’observation et leur capacité à analyser et à documenter les cas de violation des droits de l’homme.

L’OIM a aussi mis à disposition du matériel informatique afin de renforcer les plateformes existantes et d’améliorer l’enregistrement auprès du consulat, entre autres des serveurs, des ordinateurs, des licences de logiciel et des fournitures de bureau.

Maria Andrea Matamoros, vice-ministre des Affaires étrangères pour les questions consulaires et de migration du Honduras, a déclaré que ce partenariat entre le ministère et l’OIM améliorerait les analyses et la surveillance réalisées par différents bureaux consulaires. La coordination sera ainsi meilleure, ce qui sera bénéfique pour les migrants honduriens.

Le réseau consulaire hondurien joue un rôle clé dans la protection des droits fondamentaux des migrants. Il est présent dans des zones importantes, comme Tapachula, Veracruz, Mexico City et San Luis Potosi. Il y a également des bureaux consulaires à Acayucan, Tenosique et Saltillo.

Pour plus d’informations, veuillez consulter Karen Arita de l’OIM au Honduras. Tél : +504 2237-7460, Email : karita@iom.int ou Alba Amaya de l’OIM au Salvador, au Guatemala et au Honduras. Tél : +503 2521-0556 Email : aamaya@iom.int