L’OIM au Liban soutient la réinstallation de 1 937 réfugiés en France

Posted: 
11/28/17
Themes: 
Refugee and Asylum Issues, Resettlement

Beyrouth/Paris – La semaine dernière (24/11), l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a soutenu la réinstallation de 22 réfugiés syriens en France. Avec ce groupe, le nombre de réfugiés réinstallés en France depuis le Liban s’élève à 1 937 depuis le début du programme financé par l’UE en 2014.

Bruno Foucher, Ambassadeur de France au Liban, était présent à l’aéroport international Rafik Hariri à Beyrouth pour assister au départ des réfugiés et leur souhaiter le meilleur dans leur nouvelle vie en France.

L’OIM au Liban a aidé les réfugiés dès les entretiens de sélection jusqu’à leur départ. Elle a notamment organisé les déplacements nationaux et internationaux, a coordonné les demandes de sortie du territoire avec le HCR auprès de la Direction générale de la sécurité du Liban et a aidé les réfugiés à l’aéroport avant leur départ.

L’OIM en France a aidé les réfugiés à leur arrivée à Paris, en collaborant avec les ONG et les fournisseurs d’hébergement chargés de leur intégration, de leur suivi, de leur soutien et plus généralement de s’assurer que les réfugiés soient immédiatement pris en charge à leur arrivée en France.

« La réinstallation des réfugiés est un programme important qui démontre la solidarité et le sens des responsabilités partagées avec le Liban en réponse au problème des réfugiés dans ce petit pays qui accueille plus d’un million de réfugiés syriens », a déclaré Fawzi Al Zioud, responsable du Bureau de l’OIM au Liban.

Pour se préparer à leur réinstallation, les réfugiés ont assisté à des séances d’orientation avant le départ, qui visent à fournir aux réfugiés des informations pratiques sur la vie en France et sur les processus d’intégration et d’adaptation culturelle. Lors de ces séances interactives, des formateurs de l’OIM qui parlent la langue des réfugiés, ont traité des questions comme l’égalité homme-femme, les pratiques religieuses et les droits et devoirs dans le cadre du plan de réinstallation.

Avant le voyage, des médecins du Département de la santé des migrants de l’OIM ont réalisé des examens médicaux pour s’assurer que tous les réfugiés soient aptes à voyager et qu’ils ne souffrent d’aucune maladie qui pourrait compromettre la sécurité ou celle des autres passagers.

Parmi les réfugiés se rendant en France se trouvait Sham, 4 ans, dont c’était l’anniversaire en ce jour de départ, et qui était donc d’humeur festive. Comme les autres réfugiés du groupe, les parents de Sham ont fui la Syrie vers le Liban il y a quelques années et souhaitent démarrer une nouvelle vie en France.

Depuis janvier jusqu’au 24 novembre 2017, l’OIM au Liban a aidé à la réinstallation et au regroupement familial de 17 231 réfugiés et migrants dans 23 pays dont le Canada, le Royaume-Uni et la Suède. La France fait partie des 37 pays du monde mettant en place des programmes de réinstallation et est un des partenaires principaux de l’OIM dans la recherche de solutions durables et de prise en charge digne des réfugiés et des migrants.

Le programme actuel de réinstallation est financé par le programme national du Fonds de l’UE pour l’asile, la migration et l’intégration (FAMI), géré par le Ministère français de l’intérieur (Direction générale des étrangers en France).

Pour plus d’informations, veuillez contacter Fawzi Al Zioud, OIM Liban, ou Sara Abbas, OIM France, email : sabbas@oim.int

  • Syrian refugees at the airport in Beirut before they flew out to France on 23 November. Photo: UN Migration Agency (IOM) 2017