L’OIM au Niger fournit une aide au 30ème convoi de rapatriés d’Algérie

Posted: 
03/18/16

Niger - Le 30ème convoi de migrants rapatriés d’Algérie est arrivé le 14 mars 2016 au centre de transit de l’OIM à Agadez. Le convoi était composé de 13 camions, dont deux transportant seulement leurs bagages.

Le Niger est l’un des derniers arrêts d’un long périple que les migrants d’Afrique de l’Ouest entreprennent avant de quitter la région en direction de l’Europe. Les autorités nigériennes estiment entre 80 000 et 120 000 le nombre de migrants qui passeront par le Niger en 2016, principalement depuis l’Afrique de l’Ouest et en direction de la Libye et de l’Algérie via la région d’Agadez.

Sur la base d’un accord entre les autorités nigériennes et algériennes relatif au renvoi des migrants irréguliers du Niger, ce 30ème convoi a ramené 9 273 migrants, dont 4 717 hommes, 1 433 femmes et 3 123 mineurs.

Avant d’établir leur profil, l’OIM leur a fourni de la nourriture, de l’eau, des soins de santé et un abri. L’infirmerie était ouverte toute la soirée pour dispenser aux migrants les soins dont ils avaient besoin.

Selon les autorités nigériennes, 422 arrivées ont été enregistrées au centre de transit. Plus précisément, d’après l’enregistrement effectué par le personnel de l’OIM, 7 femmes (2%), 56 mineurs (13%) et 359 hommes (85%) étaient à bord du convoi. La plupart des migrants provenaient de Zinder et d’Agadez.

« Etant donné la rareté de l’eau potable dans le quartier autour du centre de transit à Agadez, il est très difficile d’approvisionner les migrants que nous aidons en eau de manière permanente au centre », a déclaré Azaoua Mahaman, Directrice du Centre.

Le personnel de l’OIM a réussi à appeler les pompiers pour remplir le conteneur d’eau du centre. « Compte tenu du grand nombre de migrants, nous allons avoir du mal à maintenir l’approvisionnement en eau », a expliqu » Maurice Miango-Niwa, responsable de l’antenne à Agadez.

L’OIM communique activement avec les migrants en transit pour éclairer les décisions de migration dans le cadre d’un projet financé conjointement par la Direction générale de la migration et des affaires intérieures de la Commission européenne et par le Ministère italien de l’intérieur. Les migrants qui passent par le Niger sont extrêmement vulnérables à l’exploitation et à l’extorsion à cause d’informations trompeuses et fallacieuses données par les trafiquants et les passeurs.

L’OIM fait donc participer les migrants afin de fournir des informations clés et d’assurer le suivi par l’intermédiaire de la Carte de réponse communautaire en ligne. Pour plus d’informations, veuillez vous rendre sur http://niger.communityresponsemap.org/.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Linda Cottone, OIM Niger, Tel: +227 89 31 16 45. Email: rcottone@iom.int

The convoy departing from the Center in Agadez © IOM 2016/ Amanda NERO