L'OIM a besoin de 3 milliards de dollars pour venir en aide à 50 millions de personnes touchées par les crises en 2021

Posted: 
01/29/21
Themes: 
Humanitarian Emergencies, IOM

Genève - Un an après le début de la réponse à la pandémie de COVID-19, un nombre sans précédent de personnes sont aux prises avec les effets des crises et ont un besoin urgent d'aide et de protection. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) annonce aujourd'hui qu'elle vise à répondre aux besoins d'environ 50 millions de personnes déplacées ou touchées par des crises grâce à sa réponse à la crise en 2021.

Selon l’Aperçu de la situation humanitaire mondiale, rédigé par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), plus de 229 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire et de protection en 2021, soit une augmentation de 40 pour cent par rapport à la même période l'an dernier. Les conflits, les catastrophes et l'instabilité continuent d'éroder la résilience des communautés, poussant des dizaines de millions de personnes à se déplacer en quête de sécurité. Des millions de migrants sont également bloqués dans des crises et ont des difficultés pour accéder aux services essentiels. 

« La COVID-19 a tragiquement accentué les souffrances et l'insécurité de centaines de millions de personnes dans le monde », a déclaré António Vitorino, Directeur général de l'OIM.

Pour répondre de manière adéquate aux crises de plus en plus complexes dans le monde, l'OIM aura besoin de 3 milliards de dollars dans l'année à venir. Les plans de réponse à la crise de l'Organisation présentent les réponses globales de l’OIM aux besoins urgents de protection et d’aide humanitaires, ainsi que les effets à long terme des crises et du déplacement.

Aujourd'hui, l'Organisation commence le déploiement de 20 plans nationaux et régionaux de réponse aux crises sur sa plateforme mondiale de réponse aux crises et prévoit de publier environ 25 plans supplémentaires dans les semaines à venir. 

« L'OIM reste fidèle à son engagement d'apporter une aide d’urgence et un relèvement aux communautés touchées par les crises et appelle la communauté internationale à intensifier ses efforts en soutenant nos plans de réponse à la crise de 2021 », a ajouté M. Vitorino.

Grâce à ses plans de réponse globaux, les efforts stratégiques de l'Organisation continueront à se concentrer sur la protection et l'aide aux plus vulnérables, en tandem avec des initiatives visant à répondre aux besoins de relèvement et à renforcer la résistance aux risques futurs - des efforts qui sont étayés par des données et des analyses solides. 

Par exemple, au Yémen, où les restrictions à la mobilité imposées par la COVID-19 ont laissé 14 500 migrants bloqués et dans le dénuement. L'OIM fournit une aide d'urgence en matière de nourriture, de santé et de protection. L'Organisation travaille également avec les gouvernements pour procéder à des vérifications de la nationalité et au retour humanitaire volontaire pour ceux qui souhaitent rentrer chez eux.

Récemment, au Mozambique, l'OIM a évacué les familles qui ont perdu leur maison à cause du cyclone Eloise vers des logements plus sûrs et a amélioré le système d’évacuation des maisons pour prévenir les inondations, la destruction et les déplacements. 

Au Tchad, l'insécurité associée à l'assèchement du lac Tchad déstabilise les moyens de subsistance et force des milliers de personnes à partir à la recherche de meilleures conditions de vie. Cela met à rude épreuve les ressources et créé des tensions localisées. L'OIM fournit du matériel agricole et des semences afin que les communautés puissent cultiver et gagner un revenu, ce qui non seulement renforce leur résilience face aux menaces, mais favorise également la cohésion sociale.

Ce ne sont là que quelques-unes des crises auxquelles les plans de réponse de l'OIM tenteront de répondre cette année. 

Les plans de l'OIM comprennent également des activités visant à assurer une réponse bien coordonnée, globale, équitable et rapide à la pandémie de COVID-19. Ces interventions visent à améliorer l'accès aux services et aux vaccins pour les personnes en situation de déplacement, à stopper la transmission de la maladie, à limiter les effets humanitaires et socioéconomiques de l'urgence mondiale et à aider les communautés touchées à se préparer au relèvement à long terme dans des environnements fragiles et en situation de crise.

Les plans de réponse aux crises de l'OIM sont conformes à la participation de l'OIM aux plans interinstitutions. L'OIM est largement présente sur le terrain dans les pays fragiles et touchés par les crises, afin de soutenir les réponses conjointes et l'acquittement des responsabilités gouvernementales.

La Plateforme mondiale de réponse aux crises de l'OIM donne un aperçu des activités prévues et des besoins de financement de l'OIM pour répondre à l'évolution des besoins et des aspirations de ceux qui sont touchés par les crises et les déplacements ou qui risquent de l'être en 2021 et au-delà. La plateforme sera régulièrement mise à jour avec les nouveaux plans de réponse aux crises publiés dans les semaines à venir.   

Pour plus d'informations, veuillez contacter Angela Wells, responsable de l'information publique au siège de l'OIM, Email : awells@iom.int, Tél : +41 79 403 53 65

 
 
  • Au Yémen, les restrictions à la mobilité imposées par la COVID-19 ont laissé 14 500 migrants bloqués et dans le dénuement. L'OIM fournit une aide d'urgence en matière de nourriture, de santé et de protection à travers le monde. Photo : IOM Yemen