L'OIM a besoin d'un financement plus important pour venir en aide aux 2,3 millions de Syriens qui souffrent d'une décennie de conflit

Posted: 
03/30/21

Genève  – Les civils en Syrie sont confrontés à des niveaux considérables de déplacement et de besoins humanitaires après près d'une décennie de conflit. A l’occasion du dernier jour de la cinquième conférence de Bruxelles pour la Syrie (30/03), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) se joint aux partenaires des Nations Unies pour appeler à une plus grande solidarité et à un soutien accru à la réponse humanitaire vitale.  

L'OIM lance un appel de 198 millions de dollars afin de poursuivre sa réponse aux besoins croissants des 2,3 millions de Syriens déplacés à l'intérieur et à l'extérieur du pays.  

« J'appelle nos partenaires de confiance, la communauté donatrice internationale et la population à continuer à soutenir les opérations humanitaires de l'OIM en Syrie et à ne pas tourner le dos au peuple syrien », a déclaré le Directeur général de l'OIM, António Vitorino, lors de la conférence.  

« Il y a encore beaucoup à faire pour soutenir la résilience des communautés. Bien qu’un financement humanitaire plus important soit nécessaire de toute urgence, cette situation ne sera jamais résolue par la seule aide humanitaire. Je me joins à mes homologues des Nations Unies pour appeler à une résolution durable pour mettre fin au conflit, afin que le peuple syrien puisse reconstruire sa vie en paix. » 

L'an dernier, l'OIM, en partenariat avec des ONG locales, a pu fournir une aide humanitaire vitale à plus d'un million de personnes à l'intérieur de la Syrie et à 900 000 autres personnes dans les pays voisins.  

Selon les données des Nations Unies, 30 pour cent des Syriens sont déplacés à l'intérieur du pays. Près d'un quart d'entre eux ont été contraints de fuir au moins quatre fois. En outre, par rapport à l’an dernier, l’aide humanitaire est indispensable pour la survie de 21 pour cent de personnes (13,4 millions au total) en plus à l'intérieur de la Syrie.  

Les pays qui accueillent des millions de réfugiés ont été gravement touchés par la COVID-19 et peinent à répondre adéquatement aux besoins fondamentaux des personnes déplacées et des communautés d'accueil. En conséquence, les tensions sociales, la xénophobie et la violence envers les réfugiés et les migrants sont en hausse.  

Les fonds de l'appel de 2021 permettront à l'OIM d'aider ses partenaires à fournir aux déplacés internes du nord-ouest de l'eau, des services d'assainissement et d'hygiène, de la nourriture, des articles d'urgence, des abris, des services de protection, des moyens de subsistance et des services de santé afin de freiner la propagation de la COVID-19.  

Outre le besoin urgent de financement, l'OIM réitère son appel à permettre l’accès continu au nord-ouest du pays, où plus de 3,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire.  

L'aide transfrontalière des Nations Unies depuis la Turquie vers le nord-ouest de la Syrie a atteint un niveau record en 2020 : plus de 12 000 camions ont acheminé de l'aide en Syrie, dont plus de 10 000 par le point de passage de Bab al-Hawa.    

« L'OIM et nos partenaires ont vu la situation dans le nord se détériorer de façon marquée depuis que l'accès transfrontalier a été reconsidéré pour la dernière fois il y a neuf mois. Nous sommes de plus en plus préoccupés par le fait que si l'accès est encore restreint en juillet, la souffrance de millions de personnes atteindra des niveaux tragiques », a déclaré le DG Vitorino.  

En outre, en Egypte, en Iraq, au Liban, en Jordanie et en Turquie, l'OIM continuera à aider les réfugiés syriens et les communautés d'accueil à accéder à l'éducation, à participer à des activités génératrices de revenus, à créer de nouvelles entreprises, à recevoir une aide pour le loyer ou toute autre aide en espèces, à reconstruire leur maison et à accéder aux soins de santé.  

Aujourd'hui, l'OIM invite également la population à aider les Syriens à construire un avenir positif en soutenant les opérations vitales qui apportent une aide à des millions de personnes ayant fait preuve d'une résilience remarquable au cours de la dernière décennie.  

Vous pouvez nous aider à faire plus. Faites un don aujourd'hui pour soutenir la Syrie.  

La plateforme mondiale de réponse aux crises de l'OIM donne un aperçu des plans et des besoins de financement de l'OIM pour répondre à l'évolution des besoins et des aspirations des personnes touchées ou menacées par les crises et les déplacements en 2020 et au-delà.   

Télécharger l'appel 2021 de l'OIM pour la Syrie en anglais.   

Pour plus d’informations, veuillez contacter Angela Wells au siège de l'OIM, Tel : +41 7940 35365, Email : awells@iom.int.

  • Les civils en Syrie sont confrontés à des niveaux considérables de déplacement et de besoins humanitaires après près d'une décennie de conflit. 

  • Les civils en Syrie sont confrontés à des niveaux considérables de déplacement et de besoins humanitaires après près d'une décennie de conflit. Photo : OIM 

  • Les civils en Syrie sont confrontés à des niveaux considérables de déplacement et de besoins humanitaires après près d'une décennie de conflit. Photo : OIM