L’OIM célèbre la Journée mondiale de la santé mentale au Nigéria

Posted: 
10/12/18
Themes: 
Migration Health

Maiduguri - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a célébré, cette année, la Journée mondiale de la santé mentale en collaborant avec le gouvernement du Nigéria et avec les partenaires humanitaires pour faciliter la participation communautaire et les activités de sensibilisation à travers neuf zones de gouvernement local (GLA en anglais) au nord-est du Nigéria. 

Célébrée chaque année le 10 octobre, la Journée mondiale de la santé mentale a pour principal objectif de sensibiliser aux questions de santé mentale et de mobiliser les efforts pour soutenir cette cause à travers le monde. Elle est l’occasion pour toutes les parties prenantes travaillant sur les questions de santé mentale de parler de leur travail et d’identifier ce dont elles ont besoins pour faire des soins de santé mentale une réalité pour tous. 

L’OIM est un partenaire clé dans la fourniture de soins de santé mentale et de soutien psychosocial (SMSPS) au nord-est du Nigéria depuis le début du conflit en 2014. En partenariat avec les institutions nationales, l’Organisation fournit un soutien psychosocial direct et des services à la population touchée à travers 11 espaces sûrs et déploie 17 équipes mobiles dans les Etats de Borno, d’Adamawa et de Yobe. 

Dans l’un de ces espaces du camp de Gubio, les déplacés internes ont participé à une activité de médiation artistique lors de laquelle ils ont créé diverses œuvres d’art en forme de mains. « Lorsqu’on forme un cercle en se tenant par la main, nous sommes tous connectés », a déclaré un jeune déplacé interne pendant l’activité. « Nous pouvons utiliser nos mains pour montrer notre gentillesse et pour donner et recevoir l’aide des autres. Créer des choses à la main améliore notre santé mentale. » 

Outre ces activités de sensibilisation, l’OIM facilite le transfert des personnes touchées pour un traitement spécialisé et organise des séances de psychoéducation pour leurs familles, en partenariat avec l’hôpital fédéral de neuropsychiatrie de Maiduguri et avec l’établissement de santé mentale de Yola. Six infirmières psychiatriques sont déployées dans les zones difficiles d’accès à Borno et deux équipes facilitent les activités de transfert. 

« La prévention de la souffrance et de la maladie mentale débute par la prise de conscience et la compréhension des premiers signes d’alerte et des symptômes de détresse mentale », a déclaré Amal Ataya, responsable du programme SMSPS de l’OIM. « Un soutien psychosocial peut être apporté dans les espaces sûrs et dans d’autres lieux communautaires et bien sûr, des formations peuvent être organisées, améliorées ou élargies pour permettre aux travailleurs sanitaires de détecter et de gérer les troubles de santé mentale. » 

A travers son rôle de co-présidence en matière de SMSPS, l’OIM coordonne les activités de cette année et aide à la traduction de messages de sensibilisation sur le thème des Jeunes et de la santé mentale dans un monde en évolution en langue Hausa, Kanuri, Fulfulde et Marghi, en collaboration avec Traducteurs sans frontières. Les messages seront diffusés auprès de tous les partenaires et aux équipes de l’OIM pour leurs activités de sensibilisation à la santé mentale dans les camps de déplacés internes et dans les communautés d’accueil. Les activités de SMSPS de l’OIM pour l’événement de cette année comprennent des danses culturelles, des exercices de sensibilisation, des activités de médiation artistiques, et des stratégies de gestion du stress et d’adaptation. 

Certains jeunes, notamment ceux vivant dans des environnements humanitaires et fragiles, sont plus exposés aux risques de troubles de santé mentale en raison de leurs conditions de vie, de la stigmatisation, de la discrimination ou de l’exclusion, du manque d’accès à un soutien et à des services de qualité. 

La Journée mondiale de la santé mentale est l’occasion de promouvoir la santé mentale et le soutien psychosocial au travers d’activités récréatives adaptées au contexte culturel pour les adultes, les adolescents et les enfants, ainsi que d’enseignements informels pour les adultes et les jeunes. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Jorge Galindo, OIM Nigéria, Tel : +234 906 273 9168, Email : jgalindo@iom.int 

  • Les déplacés internes se sont réunis dans des espaces sûrs pour participer à des activités de médiation par l’art. Photo : Paulina Odame/OIM

  • Des représentants communautaires participent à une session de sensibilisation sur les questions de santé mentale et les possibilités de soins de santé mentale. Photo : Paulina Odame/OIM