L’OIM conseille les républiques centraméricaines sur la gestion de la migration cubaine à travers la région

Posted: 
01/12/16

Costa Rica - Le 12 janvier, un groupe pilote de 180 migrants économiques cubains bloqués au Costa Rica depuis le 14 novembre quitteront les abris fournis par le gouvernement du Costa Rica en tant que migrants réguliers. Chaque migrant a déboursé 555 dollars pour un billet d’avion et un ticket de bus compris dans un package pour atteindre le Mexique en passant par le Salvador et le Guatemala.

« Le départ du groupe pilote de Cubains ne doit pas détourner l’attention sur la nécessité urgente de fournir de l’aide humanitaire aux 7 802 Cubains qui restent bloqués an Costa Rica », a expliqué Roeland de Wilde, chef de mission de l’OIM au Costa Rica.

A partir du 18 janvier, des représentants des gouvernements du Costa Rica, du Salvador, du Guatemala et du Mexique commenceront à évaluer si le projet pilote doit être approuvé pour une opération commerciale à part entière pour faciliter le départ, dans la dignité, en toute sécurité et dans le bon ordre, de tous les migrants cubains bloqués au Costa Rica avec un visa de transit, en tant que migrants réguliers.

La hausse rapide et sans précédent du nombre de migrants économiques cubains bloqués a poussé le gouvernement costaricain à déclarer une crise migratoire nécessitant une aide humanitaire d’urgence et à demander à l’OIM des conseils d’expert sur des solutions permettant aux Cubains de quitter le Costa Rica en toute sécurité et volontairement en tant que migrants réguliers.

Cette solution d’autofinancement réduit les incitations à la migration irrégulière et sape l’activité criminelle des réseaux de traite et de trafic en créant une alternative légale et commercialement compétitive. Aucun des gouvernements ou des organisations internationales concernés n’organiseront ou ne financeront de transport.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Roeland de Wilde, Costa Rica, Tel: +506 837 00697 Email: rdewilde@iom.int