L’OIM continue de surveiller les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée

Posted: 
08/25/15
Themes: 
Missing Migrants

Italie - L’OIM a annoncé aujourd’hui que le nombre de migrants et de réfugiés ayant trouvé la mort en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe a atteint le chiffre de 2373 depuis le début de l’année. Le bilan à la même période en 2014 s’élevait à 2081 migrants.

Au cours des 365 derniers jours, l’OIM a enregistré le décès de 3573 migrants tentant d’atteindre l’Italie, la Grèce et l’Espagne, ce qui correspond en moyenne à dix migrants qui périssent chaque jour en mer.

Les chiffres d’aujourd’hui incluent le décès le plus récent d’un jeune somalien de 14 ans, dont la dépouille a été transportée vers l’Italie ce matin. Les chiffres comprennent également sept migrants décédés ces cinq derniers jours dans les eaux grecques. Un Syrien de 30 ans se serait également noyé le 21 août. Hier, les responsables de l’OIM en Grèce ont signalé la découverte de deux corps de migrants iraquiens.

Les deux victimes, deux hommes âgés de 30 et de 23 ans, auraient été retrouvées avec 4000 euros en poche, que les garde-côtes helléniques tentent actuellement de rendre à leurs familles. Quatre autres personnes seraient portées disparues en mer, dont trois seraient de jeunes Iraquiens et le quatrième, un ressortissant turc qui pourrait avoir travaillé comme passeur.

Un responsable de l'OIM à Athènes a déclaré que les garde-côtes helléniques ont annoncé qu'avec la dégradation des conditions météorologiques, le nombre de morts pourrait augmenter en mer Égée d'ici la fin de l'année.

Voici le nombre de décès en mer identifiés par l’OIM depuis le début de l’année :

-           Itinéraire central (depuis l’Afrique du Nord vers l'Italie et Malte) : 2267

-           Itinéraire oriental (depuis la Turquie vers la Grèce) : 83

-           Itinéraire occidental (depuis l'Afrique vers l'Espagne, y compris les îles Canaries) : 23

-           Total : 2373

À ce jour, le total du nombre de morts en Méditerranée pour l’année  2015, soit 2373,  est à peine inférieure de 1000 personnes par rapport au bilan final de 2014. Le nombre de morts en Méditerranée s’élevait à 3281 l’année dernière. L'OIM craint qu'avec l'arrivée de l'automne puis de l'hiver, les décès en mer pourraient dépasser les 2000 pendant le dernier trimestre de cette année.

Environ 4400 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile samedi et dimanche, l'un des week-ends les plus chargés en termes d'opérations de recherche et de sauvetage dans la Méditerranée depuis le début 2015.

Les nombreux navires patrouillant dans la Méditerranée ont repêché – parfois très près de la côte libyenne – des milliers de migrants qui se trouvaient à bord d'embarcations pneumatiques et de chalutiers hors d'état de naviguer. Bon nombre de ces bateaux étaient en détresse. Dans un cas en particulier, les sauveteurs ont secouru une centaine de migrants à bord d'un bateau pneumatique à moitié dégonflé.

« Le mécanisme de sauvetage déployé dans la Méditerranée a permis de secourir plus de 4000 migrants et de tous les sauver. C'est un résultat remarquable, et l'OIM salue le travail réalisé par la Marine et les garde-côtes italiens, par tous les navires internationaux déployés dans le cadre de l'opération Frontex/Triton et par tous les autres navires engagés dans le sauvetage de migrants en mer », a déclaré Federico Soda, directeur du bureau de coordination de l'OIM pour la Méditerranée.

Les migrants secourus en mer ont été ramenés dans les ports italiens de Messine, de Palerme, de Trapani et de Lampedusa (Sicile), de Vibo Valentia (Calabre), de Cagliari et de Tarente (Pouilles). Parmi les migrants figuraient de nombreux Érythréens, Somaliens, Soudanais, Africains subsahariens mais également des Syriens, des Bangladeshis et d'autres nationalités.

« Les flux migratoires vers l'Italie sont composites : ils comprennent des demandeurs d'asile, des migrants vulnérables – notamment des femmes victimes de traite et des mineurs non accompagnés – et également une large proportion de migrants qui recherchent un travail. Indépendamment de leur nationalité, le cas de chaque personne doit être examiné individuellement afin de déterminer le statut », a souligné M. Soda.

Le dernier document infographique sur les arrivées et les décès en Méditerranée est disponible sur : http://missingmigrants.iom.int

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

OIM siège : Joel Millman, Tel: + 41 79 103 87 20, Email: [email protected]
Ou Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel: +39 347 089 8996, Email: [email protected]
Ou Daniel Esdras, OIM Grèce, Tel: +30 210 9912174, Email: [email protected] ou [email protected]   Ou Kelly Namia, Tel: +302109919040, +302109912174 Email: [email protected]
Ou Emrah Guler at OIM Turquie, Tel: +903124541138, Email: [email protected]
Ou Ryan Schroeder OIM Europe, Tel: +32 2 287 71 16, Email: [email protected]

Rescued migrants at the Italian port of Augusta in Sicily (file photo). © Francesco Malavolta/IOM 2015