L’OIM en Libye aide 421 migrants africains bloqués à rentrer chez eux

Posted: 
04/28/17
Themes: 
Assisted Voluntary Return and Reintegration, Migrant Assistance

Libye - Le 25 avril, l’OIM, l’Organisme des Nations Unies chargé des migrations, a aidé 254 migrants nigérians – 148 femmes et 105 hommes – à rentrer chez eux au Nigéria depuis la Libye. Le groupe comprenait six enfants, cinq bébés et deux cas médicaux. La plupart des migrants (235) étaient détenus dans les centres de détention de Trig Al Seka et d’Abou Salim à Tripoli, les autres vivaient en zones urbaines.

Le 27 avril, 164 hommes et 4 femmes, dont 20 mineurs non accompagnés, ont été aidés à rentrer chez eux en Gambie avec le soutien de l’OIM.

Les deux vols charters ont décollé de l’aéroport de Mitiga à Tripoli et ont été coordonnés avec les autorités libyennes, l’Ambassade du Nigéria et le Consulat de Gambie respectivement. Les collègues de l’OIM dans les pays d’origine ont aussi aidé à l’arrivée.

L’OIM a également procédé à des entretiens avec le départ, des examens médicaux et a délivré des visas de sortie à tous les passagers. Avant le départ, les migrants ont reçu une aide supplémentaire comprenant des kits d’aide non alimentaire et des chaussures. 

Parmi les migrants nigérians bloqués se trouvaient huit victimes de traite, six enfants non accompagnés, un bébé de neuf mois et deux cas médicaux, escortés par l’équipe médicale de l’OIM.

Quarante-trois des cas les plus vulnérables à bord du vol pour le Nigéria et 26 des migrants gambiens étaient éligibles pour une aide à la réintégration à leur arrivée. Cette aide leur donnera l’occasion de redémarrer à zéro, par exemple en ouvrant un petit commerce ou en poursuivant leurs études.

Wendy* s’était rendue en Libye pour réaliser son rêve de devenir coiffeuse. En Libye, elle a trouvé du travail en tant que femme de ménage mais a été victime d’un terrible incendie qui s’est déclaré dans la maison de son employeur. Wendy, qui a souffert de graves brûlures, est rentrée chez elle au Nigéria, avec l’aide de l’escorte médicale de l’OIM. 

Les deux vols charters de retour faisaient partie du programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration (AVRR) de l’OIM, financé par l’Union européenne, le Royaume des Pays-Bas et le Département d’Etat des Etats-Unis.

Jusqu’ici en 2017, l’OIM en Libye a aidé 2 924 migrants bloqués à rentrer chez eux dans leur pays d’origine. Parmi eux, 588 étaient éligibles pour une aide à la réintégration.

*Les noms des migrants ont été changés pour préserver leur identité.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Libye, Othman Belbeisi, Tel : +216 29 600 389, Email : obelbeisi@iom.int ou Ashraf Hassan, Tel +216 29 794 707, Email: ashassan@iom.int