L’OIM est très préoccupée par le renvoi de migrants en Libye depuis les eaux maltaises

Posted: 
03/16/20
Themes: 
Migrants in Vulnerable Situations

Genève - Une embarcation en bois transportant 49 migrants a été renvoyée en Libye, hier, après être restée bloquée dans les eaux maltaises en raison d’une panne de moteur.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) est très préoccupée par cette violation évidente du droit maritime international et appelle l’Union européenne et la communauté internationale à mettre une fin immédiate au renvoi de personnes vulnérables en Libye et de respecter le principe de non-refoulement (disponible en anglais uniquement).

Nous rappelons aux Etats que sauver des vies doit être la priorité et qu’ils ont une responsabilité juridique et morale à répondre à ces cas de détresse en mer.

L’OIM réitère son appel à la communauté internationale pour établir un mécanisme de débarquement clair et rapide dans le but de mettre fin au renvoi et à la détention de personnes vulnérables en Libye. Un plan alternatif selon lequel les Etats européens prendront une responsabilité équitable dans la fourniture d’un lieu de sécurité aux personnes secourues ou interceptées en mer doit être adopté.

Les garde-côtes ont renvoyé plus de 2 500 personnes en Libye cette année. Certains ont été débarqués à Tripoli quelques heures seulement après le bombardement du port principal de la ville.

Ces dernières 48 heures, bien que les autorités maltaises aient secouru 112 migrants, plus de 400 hommes, femmes et enfants ont été renvoyés à Tripoli par les garde-côtes libyens. La plupart ont été placés en détention dans un établissement sous l’autorité du Ministère de l’intérieur. Au moins 600 migrants interceptés en mer et amenés dans cet établissement étaient portés disparus depuis janvier. L’OIM est très préoccupée par la sécurité des personnes détenues et n’a reçu aucune réponse des autorités libyennes, à qui il a été demandé de clarifier le sort des personnes portées disparues.

L’OIM continue de fournir une aide humanitaire indispensable en Libye malgré les difficultés d’accès et de sécurité. Toutefois, l’Organisation réaffirme que sa présence en Libye ne peut garantir la sécurité des migrants et des personnes vulnérables, en particulier celles qui sont détenues.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Safa Msehli, OIM Genève, Tel. +41794035526, email : smsehli@iom.int

  • IOM staff providing emergency assistance to migrants returned to Tripoli. IOM Archive/ 2020