L’OIM et la Chine œuvrent pour protéger les victimes de traite à la frontière, au nord du Mékong

Posted: 
07/23/13

China - L’OIM organise cette semaine un atelier de renforcement de capacités de trois jours destiné à aider une trentaine d’officiers de police du sud-ouest de la Chine à mieux protéger les victimes de traite et à lutter contre la traite des personnes.

Ces dernières années, les mouvements transfrontaliers depuis la région du nord du Mékong vers la Chine se sont intensifiés. La traite des personnes, notamment l’émergence de tendances de traite des femmes et des enfants depuis les pays voisins vers les régions frontalières de Chine, représente une inquiétude croissante.

L’atelier, co-organisé par l’OIM et le Ministère chinois de la sécurité publique, sera l’opportunité d’établir de nouvelles directives en matière d’identification et d’interrogation pour les officiers de première ligne qui travaillent dans les régions frontalières du pays avec le Vietnam, la RDP lao et Myanmar.

La formation, qui débute demain, vise à soutenir le 2ème Plan d’action national adopté récemment par la Chine sur la lutte contre la traite des êtres humains (2013-2020), qui met l’accent sur la nécessité de renforcer la formation de la police dans les zones frontalières clées.

« La formation permettra de fournir les compétences et connaissances nécessaires aux techniques d’identification et d’interrogation afin que davantage de victimes puissent être aidées », a déclaré Pär Liljert, Responsable du bureau de l’OIM à Beijing.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Ellen Wong
Bureau de liaison de l’OIM à Beijing
Email : ewong@iom.int