L’OIM et la Lituanie fournissent des solutions de chauffage aux personnes touchés par le conflit à l’est de l’Ukraine

Posted: 
02/08/19
Themes: 
Migrant Assistance

Kiev - Pour le cinquième hiver consécutif, les températures glaciales menacent la santé et la vie des personnes touchées par le conflit à l’est de l’Ukraine. Les personnes âgées, représentant 30 pour cent des personnes touchées, souffrent le plus. La communauté humanitaire s’active pour fournir des articles d’hiver aux personnes les plus vulnérables dans la zone de conflit à l’est de l’Ukraine. 

Dans le cadre de cet effort, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) - avec le financement du Ministère des affaires étrangères de la République de Lituanie - distribue des radiateurs électriques et des plaques de cuisson en fonte aux habitants des petites villes de Novotoshkivske, d’Orikhove (région de Luhansk), de Verkhnotoretske, de Pivnichne et de Druzhba (région de Donetsk). 

Ces installations le long de la ligne de contact dans les zones contrôlées par le gouvernement subissent des bombardements, manquent d’infrastructures essentielles et sont confrontées aux restrictions de mouvement et à la pollution par les mines. 

Plus de 500 familles, y compris des parents célibataires, des familles avec trois enfants ou plus, des personnes handicapées et des personnes âgées, ont reçu cette aide essentielle qui les aidera à faire face à l’hiver rigoureux. Cette aide est d’autant plus importante que les bénéficiaires de l’OIM sont en situation d’extrême vulnérabilité financière et que la plupart des familles utilisent des combustibles solides - charbon ou bois - onéreux. 

Avant le conflit, Olha Stepanivna, retraitée de la ville de Pivnichne, vivait dans son appartement avec un chauffage central. Mais en raison des bombardements intensifs, elle a dû déménager dans sa maison de village délabrée, située dans une zone plus sécurisée. Elle a confié que le radiateur électrique était très utile car elle n’a pas les moyens d’en acheter un. « Je le mettrai dans la chambre et je pourrai mieux réguler la température, me permettant ainsi de réduire les dépenses en charbon et d’économiser un peu d’argent de ma maigre retraite », a-t-elle déclaré. 

Récemment, les organismes humanitaires ont lancé un appel de 162 millions de dollars pour faire face à la situation humanitaire à l’est de l’Ukraine. 

« Après près de cinq ans, les capacités des habitants sont épuisées, ce qui les contraint à faire des choix difficiles et impossibles entre manger, acheter des médicaments, envoyer leurs enfants à l’école ou chauffer leur logement », a déclaré le Dr. Thomas Lothar Weiss, chef de mission de l’OIM en Ukraine. 

« En outre, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire et d’une protection, actuellement estimé à 3,5 millions de personnes, a augmenté depuis un an en raison de la contamination généralisée par les mines et de l’impact mental et psychologique prévalent du conflit. L’Ukraine ne doit pas être oubliée », a ajouté le Dr. Weiss. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Varvara Zhluktenko, OIM Ukraine, Tel. +38 044 568 50 15 ou +38 067 447 97 92, email : vzhluktenko@iom.int

  • Une habitante âgée de Verkhnotoretske, dans la région de Donestk, reçoit un radiateur électrique de l’OIM. Photo : OIM

  • Olha Stepanivna dans sa maison de village à Pivnichne, dans la région de Donetsk. Il y fait froid mais elle dit s’y sentir protégée des bombardements. Photo : OIM

  • Distribution de radiateurs à Verkhnotoretske, dans la région de Donetsk. Photo : OIM