L’OIM et l’Association coréenne des journalistes de l’audiovisuel mettent en avant le rôle des médias dans la gestion des catastrophes

Posted: 
06/09/17
Themes: 
Capacity Building, Others

La République de Corée - Hier, 8 juin, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) et l’Association coréenne des journalistes de l’audiovisuel (Korea Broadcasting Journalist Association ou KBJA) ont co-organisé les Rôles de la communication et des médias dans les catastrophes : responsabilités, enjeux et opportunités en matière de gestion des catastrophes, à Séoul, en République de Corée.

L’objectif du forum auquel ont participé plus de 70 professionnels des médias, membres de la société civile, du milieu universitaire et des organisations œuvrant pour le développement, était d’examiner le rôle des médias dans le renforcement des réponses humanitaires. Le forum a permis d’échanger des perspectives sur la communication d’urgence efficace, d’identifier les enseignements tirés et d’ouvrir la voie aux partenariats dans ce domaine.

« Agissant comme principal noyau d’information, les médias peuvent avoir un impact sur le niveau d’aide des donateurs et sur la coordination interinstitutions lors de situations d’urgence », a déclaré Miah Park, responsable du Bureau de l’OIM en Corée. « La Corée s’engage de plus en plus dans l’aide humanitaire à travers le pays et à l’étranger. Les journalistes, professionnels de la santé, travailleurs humanitaires et autres acteurs concernés reconnaissent donc la nécessite de développer leurs capacités à faire face à une crise humanitaire sans précédent. »

  Miah Park a fait remarquer que malgré les progrès accomplis dans les cadres de gestion des catastrophes, des lacunes considérables demeurent dans la fourniture d’une réponse efficace aux catastrophes. Ces lacunes pourraient être dues à une communication limitée entre les journalistes et les acteurs humanitaires qui œuvrent pour les communautés touchées dans le pays. Elle a ajouté qu’en appelant à déployer davantage d’efforts pour faire appel aux outils de communication et aux médias lors de catastrophes, l’OIM en Corée mettait à disposition une plateforme pour faire part de leurs pratiques et de leurs lignes directrices.

Modéré par Christopher Lom, chargé régional des médias et de la communication au Bureau régional de l’OIM pour l’Asie et le Pacifique à Bangkok, le forum a permis d’identifier les principes et règles clés de la couverture médiatique humanitaire en passant en revue des exemples réels comme la guerre civile au Soudan du Sud, l’insurrection de Boko Haram au Nigéria et le séisme au Sichuan, en Chine.

« Les médias doivent reconnaître le pouvoir de l’information dans le sauvetage de vies lors des périodes les plus critiques », a insisté M. Lom. « Le forum permettra aux acteurs coréens d’approfondir leur compréhension et d’acquérir les compétences pratiques pour coordonner la communication sur les sites d’urgence. »

Paul Dillon, chargé des médias à l’OIM en Indonésie, et Mohammed, chargé des activités multimédia de l’OIM, ont également effectué des présentations à partir de leurs expériences de communication et de coordination lors de situations d’urgence.

Le forum a été organisé dans le cadre du projet financé par l’USAID intitulé Building the Resilience on Humanitarian Actors to Disaster in Korea.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM en Corée, Jumi Kim, Tel : +82 (0)70 4820 0292, Email : jukim@iom.int ou Seonyoung Lee, Tel : +82 (0)70 4820 2751, Email : selee@iom.int

IOM ROK Head of Office, Miah Park, along with other speakers, respond to questions raised by participants. Photo: IOM / Eunjin Jeong