L’OIM et le Canada font don d’appareils de détection de faux documents au Service de l’immigration du Ghana

Posted: 
12/05/17
Themes: 
Capacity Building, Integrated Border Management

Accra – L’OIM au Ghana a fait don d’appareils de détection de faux documents au Service de l’immigration du Ghana (GIS en anglais) avec le financement du gouvernement du Canada. Le don comprenait des manuels de référence sur les passeports, des loupes compactes et des appareils de vérification des documents.

Les 50 loupes compactes permettront aux agents du GIS, qui sont en contact direct avec les voyageurs aux points d’entrée/de sortie, d’accroître leur capacité d’examen des documents sur le terrain tandis que les appareils d’authentification et de vérification des documents garantiront un examen approfondi en cas de renvoi pour un second examen.

En outre, le don comprenait 45 exemplaires du Manuel sur les procédures d’examen des passeports de l’OIM, qui est l’un des outils de référence en la matière à travers le monde. Il est destiné aux agents de l’immigration de première ligne et aux responsables de la gestion des frontières et apporte une approche normalisée de l’inspection et de l’identification des documents de voyage frauduleux.

« Le projet a permis de faire un grand pas en avant pour la formation des responsables aux frontières maritimes et terrestres en matière de trafic illicite de migrants dans plusieurs pays mais également pour les ateliers de formation de formateurs organisés et reproduits dans les trois pays », a déclaré Sylvia Lopez-Ekra, chef de mission de l’OIM au Ghana.

Et d’ajouter : « ce projet a permis de créer un vivier de formateurs à la lutte contre le trafic illicite de migrants au Ghana. Les nouveaux équipements reçus aideront ces agents à rendre opérationnelle la formation qu’ils ont reçue et à faciliter la détection de faux documents de voyage aux frontières. »

Le projet vise également à établir des mécanismes de coordination sous-régionaux tout en sensibilisant la population au trafic illicite de migrants.

Le don a été fait dans le cadre du projet de lutte contre le trafic illicite de migrants de l’OIM intitulé Addressing Counter-Smuggling and Protection Gaps in Ghana, Benin and Togo : Strengthening National and Regional Mechanisms, qui est mis en œuvre avec l’appui du Programme visant à renforcer les capacités de lutte contre la criminalité (PRCLC) du Canada. Le projet, qui a débuté en juillet 2016 et qui prendra fin en décembre 2017, vise à réduire la vulnérabilité des pays participants (Ghana, Togo et Bénin) au trafic illicite de migrants en renforçant leur capacité nationale à lutter contre cette menace transnationale.

Addressing Counter-Smuggling and Protection Gaps in Ghana, Benin and Togo : Strengthening National and Regional Mechanisms est un partenariat entre l’OIM au Ghana, le GIS, la Division des douanes de l’Autorité fiscale du Ghana, les services de police ghanéens, le Ministère de l’intérieur, le Ministère des affaires étrangères et de l’intégration régionale, l’Autorité portuaire du Ghana, le Bureau du procureur général, l’Autorité maritime du Ghana, la Marine ghanéenne et le Bureau des enquêtes nationales.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Daniel Tagoe, OIM Ghana, Tel : 0302 742 930 Ext 2408 ou +233 244 774 211, Email : dtagoe@iom.int

  • From left; IOM Ghana Chief of Mission, Ms. Sylvia Lopez-Ekra, High Commissioner of Canada to Ghana and Sierra Leone and Canadian Ambassador to Togo, H.E. Heather Cameron, Ghana Immigration Service Comptroller-General, Mr. Kwame Asuah Takyi. Photo: UN Migration Agency (IOM) 

  • From left; IOM Ghana Chief of Mission, Ms. Sylvia Lopez-Ekra, High Commissioner of Canada to Ghana and Sierra Leone and Canadian Ambassador to Togo, H.E. Heather Cameron, Ghana Immigration Service Comptroller-General, Mr. Kwame Asuah Takyi. Photo: UN Migration Agency (IOM) 

  • Stakeholders and beneficiaries of the document fraud detection equipment donation. Photo: UN Migration Agency (IOM)