L’OIM et le COMESA lancent une formation en Zambie et au Zimbabwe sur le protocole de libre circulation

Posted: 
09/23/16
Themes: 
Capacity Building, International and Regional Cooperation

Zambie - L’OIM et le Secrétariat du Marché commun pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe (COMESA) ont lancé, cette semaine, un programme de formation phare pour les gouvernements de Zambie et du Zimbabwe sur la signature et la ratification du Protocole du COMESA sur la libre circulation des personnes, de la main-d’œuvre, des services, et sur le droit à l’établissement et à la résidence (connu sous le nom de protocole de libre circulation).

La formation, la première du genre, représente une étape importante dans le programme de libre circulation du COMESA et rassemble des membres des Comités de contrôle nationaux issus de divers départements gouvernementaux, notamment des ministères des affaires étrangères, du travail, du commerce et des affaires étrangères des deux pays.

La migration a un fort potentiel pour la croissance économique et sociale et pour le développement des pays à la fois d’origine et de destination, et pour les migrants et leur famille.

Le COMESA reconnaît la grande importance de la migration dans le contexte du libre échange, en faisant remarquer que pour parvenir à une intégration régionale totale, les citoyens des Etats membres du COMESA doivent pouvoir circuler librement afin de renforcer les services, le tourisme, le travail, les activités culturelles et d’autres aspects du programme d’intégration du COMESA.

Tel que stipulé dans le Protocole de libre circulation du COMESA, « un vrai marché commun ne pourra voir le jour que si les citoyens des Etats membres peuvent circuler librement à l’intérieur du Marché commun. »

La formation est destinée à contribuer à la signature et à la ratification du Protocole de libre circulation, qui, même s’il a été établi en 2001, n’est toujours pas entré en vigueur. Pour ce faire, sept ratifications sont nécessaires. A ce jour, seuls quatre Etats membres ont signé et deux ont ratifié le protocole.

« Le renforcement de capacités des Etats membres est un aspect crucial pour faire avancer la libre circulation », a déclaré le Dr. Chileshe Mulenga, Secrétaire permanent pour le Ministère zambien des affaires étrangères, saluant le COMESA et l’OIM pour cette initiative.

Le Secrétaire général assistant du COMESA (Programmes), le Dr. Kipyego Cheluget, a insisté sur le fait que le programme de formation était un point de départ crucial qui aidera les Etats membres du COMESA à s’adresser à tout un éventail d’acteurs dans leurs pays respectifs, pour garantir que les citoyens de la région du COMESA puissent voir les avantages pratiques de l’intégration régionale, grâce à la libre circulation des personnes dans la région. « Ce projet contribuera à accroître la sensibilisation sur le protocole de libre circulation auprès des acteurs clés », a déclaré le Dr. Kipyego.

Abibatou Wane, chef de mission de l’OIM en Zambie, a mis en évidence l’engagement de l’OIM à soutenir le Secrétariat et les Etats membres du COMESA. « L’OIM continuera d’aider le COMESA à mettre en œuvre le protocole afin d’atteindre les objectifs du COMESA sur la libre circulation et de faire du Programme de l’UA pour 2063 sur l’intégration régionale, une réalité », a t-elle déclaré.

Ce programme est piloté en Zambie et au Zimbabwe avec l’objectif de le mettre en œuvre à travers les 19 Etats membres du COMESA en temps utile. Il a été financé par le Fonds de développement de l’OIM par le biais d’un projet sur le renforcement de capacités et la sensibilisation des Etats membres du COMESA à la mise en œuvre du Programme de libre circulation du COMESA.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Bertha Kalyocha Nguvulu, OIM Zambie, Tel: +260 211 254 055, Email: [email protected]