L’OIM et le Costa Rica font la promotion du droit des migrants à l’éducation

Posted: 
02/09/18
Themes: 
Capacity Building

San José - Un plan visant à promouvoir le droit des migrants à l’éducation sera mis en œuvre au Costa Rica cette année. Cette initiative a été mise sur pied grâce au Plan de travail national récemment signé par l’OIM et le Ministère de l’éducation publique (MEP) du Costa Rica.

La Ministre de l’éducation, Sonia Marta Mora, a salué la signature du plan de travail entre les deux institutions. « De cette manière, nous réaffirmons l’excellente relation et la politique de coopération que nous avons avec cette organisation et qui nous permet d’avancer ensemble dans des actions qui améliorent les services éducatifs au profit des migrants. La nouvelle vision pédagogique que nous avons adoptée au Ministère instruit une nouvelle population, qui a conscience que les différentes visions des citoyens à travers le monde peuvent enrichir notre pays », a déclaré Mme Mora.

Au Costa Rica, environ 9 pourcent de la population sont des migrants, principalement originaires du Nicaragua. D’après les statistiques du MEP, plus de 40 000 enfants migrants sont enregistrés dans des centres éducatifs de base.

Dans ce contexte, l’OIM et le MEP développeront des stratégies pour les enseignants qui travaillent auprès d’enfants et d’adolescents afin de lutter contre la discrimination et la xénophobie, en mettant en lumière l’importance de la diversité dans la société. Le plan renforce également la sensibilisation aux droits parmi les enfants migrants.

« Nous devons renforcer les capacités des enseignants à aborder le thème de la migration afin qu’ils puissent enseigner à leurs étudiants les principes de base relatifs à la migration, les facteurs qui conduisent à ce phénomène, l’importance de posséder un document d’identité et surtout, les risques associés à la migration irrégulière, en particulier l’exploitation des enfants, la traite d’êtres humains et le trafic illicite de migrants. La signature de ce plan renouvelle notre engagement à travailler sur la question avec les enseignants au niveau national », a déclaré Roeland de Wilde, chef de mission de l’OIM au Costa Rica.

Le plan encadre toutes les activités et le soutien technique que l’OIM offre aux différentes unités du Ministère, ainsi que l’alignement des différentes activités conformément aux objectifs annuels du MEP. Les ateliers et activités réalisés dans le cadre de cet accord comprendront, dans le programme scolaire du Costa Rica, l’utilisation de la technologie pour les questions de migration.

L’appui apporté par l’OIM fait partie du Programme en Mésoamérique, financé par le Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’Etat américain, et mis en œuvre par le Mexique, le Guatemala, le Honduras, le Salvador, le Nicaragua, le Costa Rica et le Panama. Le Programme en Mésoamérique vise à contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies pour une migration sûre, ordonnée et régulière, garantissant ainsi la protection adéquate des migrants.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Patricia Ugalde, OIM Costa Rica, Tel : +506 2212-5300, Email : pugalde@iom.int

  • Roeland de Wilde, chef de mission de l’OIM (à gauche) avec la Ministre de l’éducation, Sonia Marta Mora. Photo: OIM / José Pablo Ovares 2018