L'OIM et le HCR effectuent une visite conjointe aux îles Canaries dans un contexte de hausse des arrivées

Posted: 
11/16/20
Themes: 
Missing Migrants

Madrid - L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont entamé aujourd'hui une visite conjointe aux îles Canaries, dans un contexte d'augmentation constante des arrivées de migrants et de réfugiés par la mer dans l'archipel. L'objectif de la mission est de recueillir des informations et d'évaluer la situation, ainsi que de discuter avec les acteurs concernés des domaines de collaboration, d’intervention et de soutien institutionnel.

Entre le 16 et le 18 novembre, la chef de mission de l'OIM, María Jesús Herrera, et la représentante du HCR, Sophie Muller, prévoient de visiter différents établissements d'accueil tout en rencontrant les autorités et les organisations de la société civile.

La visite des agences portera sur un large éventail d'intérêts communs, tels que l'accueil, les profils et les besoins des personnes qui arrivent, l'identification des personnes ayant besoin d'une protection internationale ou autre, la nécessité de lutter contre le trafic et la traite des personnes ainsi que les questions liées aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales de toutes les personnes, quel que soit leur statut migratoire.

Cette année, le nombre d'arrivées par la mer aux îles Canaries a considérablement augmenté par rapport à l'année dernière. La plupart arrivent de pays d'Afrique de l'Ouest. Les conséquences de la pandémie de COVID-19, l'insécurité alimentaire et le changement climatique sont parmi les autres facteurs à l'origine de cet exode.

À ce jour, plus de 16 000 personnes sont arrivées aux îles Canaries après de longs et dangereux périples à travers l'Atlantique, une traversée maritime qui a coûté la vie à des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants cette année.

Si ces chiffres représentent une augmentation par rapport aux arrivées de la même période en 2019, la situation reste gérable grâce à la solidarité et à une politique centrée sur les droits de l'homme. Toutefois, la COVID-19 impose des défis supplémentaires étant donné les profils et la vulnérabilité de certains de ces arrivants, notamment les femmes, les enfants non accompagnés, les victimes de traite ou les personnes ayant besoin d'une protection internationale.

Le HCR et l'OIM estiment qu'il est essentiel d'apporter des réponses adéquates aux besoins actuels, en comptant sur la volonté politique et une réponse coordonnée entre les entités et les administrations concernées.

L'OIM et le HCR réitèrent leur solidarité et leur soutien total grâce à la complémentarité de leur travail afin d’aider à trouver des solutions rapides et dignes aux défis actuels dans l'archipel des Canaries.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

OIM : 

HCR :