L’OIM et le HCR se félicitent de la décision de la Colombie de régulariser les réfugiés et migrants vénézuéliens

Posted: 
02/09/21
Themes: 
COVID-19, IOM

Bogota/Genève – L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, ont salué lundi l’initiative de la Colombie d’accorder un statut de protection temporaire, pour une durée de dix ans, aux Vénézuéliens présents dans le pays. 

La Colombie accueille 1,7 million de Vénézuéliens, ce qui représente plus de 37 pour cent des 4,6 millions de réfugiés et migrants vénézuéliens qui se trouveraient en Amérique latine et dans les Caraïbes. Plus de la moitié des Vénézuéliens en Colombie sont en situation irrégulière, ce qui affecte leur capacité à accéder aux services essentiels, à la protection et à l’assistance.

« Ce geste humanitaire qui fera date montre l’exemple à la région et au reste du monde.  Cette initiative changera la vie de 1,7 million de Vénézuéliens déracinés qui bénéficieront désormais de protection, de sécurité et de stabilité accrues alors qu’ils sont loin de chez eux », a déclaré Filippo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, qui se trouve actuellement en Colombie pour constater les besoins humanitaires.

« Nous applaudissons la Colombie pour son extraordinaire générosité et son engagement à assurer la protection des Vénézuéliens déracinés. Cette décision est un modèle de pragmatisme et d’humanité. »

Du fait de la pandémie de Covid-19 qui accroît les besoins dans toute la région, de nombreux réfugiés et migrants vénézuéliens, ainsi que les communautés locales, luttent pour survivre alors qu’ils sont confrontés à une aggravation de la pauvreté, aux pertes d’emploi, aux expulsions, à la faim, et à un manque de nourriture et d’accès aux traitements médicaux.

Le statut de protection temporaire leur donnera également accès aux services essentiels, notamment au système national de santé et aux plans de vaccination contre le Covid-19. La régularisation est également essentielle pour les solutions à long terme, notamment l’accès au marché du travail, ce qui permet de réduire la dépendance à l’aide humanitaire tout en contribuant à la relance socio-économique du pays après la pandémie de Covid-19.

« La régularisation des réfugiés et des migrants vénézuéliens en Colombie par le biais de l’octroi d’un statut de protection temporaire généreux est primordiale pour faciliter leur intégration socio-économique, ainsi que leur accès au système de santé national et aux campagnes de vaccination contre le Covid-19 », a déclaré le directeur général de l’OIM, António Vitorino.

« Le gouvernement colombien a de nouveau fait preuve de solidarité et de leadership. Sa décision est un exemple pour le monde entier. »

La mise en œuvre d’une initiative d’une telle ampleur nécessitera un investissement conséquent en termes de temps, de logistique et de ressources. L’OIM et le HCR, en tant que co-chefs de file de la Plate-forme régionale de coordination interagence pour les réfugiés et les migrants du Venezuela (R4V), et en coordination avec leurs 159 partenaires, sont prêts à apporter leur expertise technique, leur présence sur le terrain, leur capacité en termes de logistique et leurs ressources pour soutenir le déploiement de cette importante initiative.

En réitérant le besoin de solidarité et de soutien envers la Colombie et d’autres pays d’accueil de réfugiés et de migrants, l’OIM et le HCR appellent la communauté internationale à continuer de fournir un financement suffisant et rapide pour assurer le succès de cet engagement historique.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter:

A Panama,

William Spindler, HCR (spindler@unhcr.org) +507 6382 7815
Olga Sarrado, HCR (sarrado@unhcr.org) +507 6640 0185
Daniela Rovina, OIM (drovina@iom.int) +507 6312-8294

A Genève,

Shabia Mantoo, HCR (mantoo@unhcr.org) +41 79 337 7650
Paul Dillon, OIM (pdillon@iom.int) +41 79 636 9874
Angela Wells, OIM (awells@iom.int) +41 79 403 5365

En Colombie,

Rocio Castaneda, HCR (castaner@unhcr.org) +57 314 411 54 31
Carolina Urueña, OIM (curuena@iom.int) +57 3108747065