L’OIM et le Pacte mondial sur la migration lancent un rapport sur l’accès des migrants au marché du travail brésilien

Posted: 
10/30/18

Brasilia - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et le Réseau brésilien du Pacte mondial des Nations Unies ont récemment lancé un nouveau rapport sur l’accès des migrants internationaux au marché du travail au Brésil. 

Après avoir consulté les dirigeants de 79 entreprises du Réseau brésilien du Pacte mondial, une équipe d’experts a recensé les nombreux obstacles à l’intégration des migrants sur le marché local, en se centrant sur les ressources humaines et les politiques de responsabilité sociale des entreprises. Parmi ces obstacles figurent la disponibilité des informations, la difficulté à promouvoir les offres auprès de la communauté migrante, le manque de communication et les problèmes bureaucratiques. 

Le rapport met en évidence cinq domaines prometteurs pour les entreprises : 1) l’amélioration des systèmes de recrutement pour faciliter l’accès des migrants aux offres d’emploi ; 2) la possibilité pour les entreprises publiques d’inclure les migrants dans leurs contrats avec les fournisseurs ; 3) la création de programmes de stage ; 4) l’amélioration de l’image de marque ; 5) L’inclusion des migrants dans les programmes de responsabilité sociale qui existent déjà. 

D’après Stéphane Rostiaux, chef de mission de l’OIM au Brésil, « l’étude montre que le secteur privé au Brésil est principalement ouvert aux migrants. » Et d’ajouter : « le problème est que, parfois, les départements des ressources humaines ne disposent pas des informations nécessaires pour transformer leurs paroles en actes. » 

L’étude est centrée sur les besoins particuliers des migrants vulnérables et les questions d’égalité des sexes. Elle met en lumière la nécessité d’amplifier les bonnes pratiques existantes des entreprises pour atteindre davantage de migrants. 

S’appuyant sur les résultats du projet, Carlo Pereira, Secrétaire général du Pacte mondial des Nations Unies au Brésil, a expliqué : « l’étude montre que la diversité et l’inclusion sont présentes dans les pratiques quotidiennes des entreprises, ce qui signifie que nous nous sommes fortement améliorés ces dernières années. » Il a souligné que les entreprises pouvaient encore s’améliorer dans le recrutement de migrants et que le Pacte mondial des Nations Unies œuvre en vue de renforcer les capacités, en particulier celles des femmes. 

La prochaine étape du projet consiste à utiliser les conclusions du rapport pour réaliser une série d’ateliers de renforcement de capacités avec les représentants du secteur privé. L’étude et les ateliers font partie du projet du Fonds de l’OIM pour le développement, intitulé « Améliorer l’aide juridique aux migrants au Brésil et promouvoir leur accès aux marchés du travail. » 

En 2015, plus de 700 000 migrants vivaient au Brésil mais il existe peu ou pas de politiques d’entreprise spécifiques en place pour satisfaire cette population. 

Le Pacte mondial des Nations Unies est une initiative volontaire fondée sur les engagements des PDG d’entreprises à respecter les principes universels de durabilité et à prendre des mesures pour atteindre les objectifs des Nations Unies. L’OIM au Brésil travaille avec le réseau du Pacte mondial des Nations Unies au Brésil depuis 2016 pour soutenir l’intégration des migrants sur le marché du travail. 

Rendez-vous ici pour consulter le rapport (en portugais) : http://hdl.handle.net/20.500.11788/2089 

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’OIM au Brésil, Marcelo Torelly, Tel : +5561 3038 9065, Email : mtorelly@iom.int