L’OIM et l’OFDA aident les populations déplacées par la sécheresse en Somalie

Posted: 
02/09/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Migration and Climate Change

Mogadishu - Le Bureau américain d’aide en cas de catastrophe à l’étranger (OFDA) soutient l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, dans la fourniture d’une aide humanitaire aux populations déplacées touchées par la sécheresse dans les régions somaliennes du sud-centre, du Somaliland et du Puntland.

La Somalie continue d’être confrontée à la sécheresse en raison des faibles chutes de pluie depuis ces quatre dernières années, qui accentue profondément la crise humanitaire. La récente saison des pluies appelée Deyr (d’octobre à décembre 2017) a débuté tardivement et les chutes de pluie à travers le pays étaient d’environ 50 pourcent en dessous de la moyenne. Même si ce chiffre est légèrement meilleur qu’en 2016, la production agricole devrait être limitée.

En coordination étroite avec la communauté humanitaire et sous l’égide du gouvernement fédéral de Somalie et des autorités régionales, l’OIM fournit de services intégrés de santé, d’eau/assainissement/hygiène (WASH) et de coordination et de gestion des camps (CCCM) aux populations vulnérables touchées par la sécheresse.

« En dépit de l’importante intensification de la réponse humanitaire en 2017, la sécheresse prolongée aggrave la crise et nécessite un investissement et une attention continus pour maintenir les résultats obtenus en 2017 en vue d’éviter une famine. Il est indispensable et urgent d’investir dans la réduction durable des risques et des vulnérabilités », a déclaré Kelsi Kriitmaa, haute conseillère technique en matière de santé pour l’OIM en Somalie.

L’OIM a commencé à fournir des services de soins de santé primaire d’urgence à l’hôpital de jour de Bardhere le 1er novembre 2017. Avec le soutien de l’OFDA, l’OIM a pu soutenir l’hôpital de jour qui était non fonctionnel depuis des années. Actuellement, en moyenne 150 patients sollicitent chaque jour une assistance médicale à l’hôpital. L’OIM offre aujourd’hui des services de santé primaire d’urgence à Sanag des deux côtes de la frontière au Somaliland et au Puntland, une zone connue pour être mal desservie, malgré l’intensité du conflit et du déplacement.

Avec le soutien de l’OFDA, l’OIM met en œuvre des activités CCCM dans les sites de déplacés internes au centre-sud de la Somalie, notamment à Baidoa, Dollow et Kismayo. L’objectif du projet est de coordonner la fourniture de services humanitaires à l’intérieur des sites de déplacés internes et d’agir en tant qu’interlocuteur entre le gouvernement, les communautés et les prestataires de services.

Les activités de l’OIM sont centrées sur la coordination sectorielle au niveau national et local, ainsi que sur la gestion des sites, la communication avec les communautés et l’amélioration des sites dans le but d’améliorer les conditions de vie et la fourniture de services aux populations déplacées dans les sites. L’OIM soutient également la fourniture durable d’eau salubre et potable, ainsi que des activités de promotion de l’hygiène afin d’encourager les changements de comportements au sein des communautés.

Le projet d’un an financé par l’OFDA est mis en œuvre avec le soutien du gouvernement fédéral de Somalie et des gouvernements régionaux, en particulier avec les coordonnateurs de la réponse régionale à la sécheresse, le Ministère des affaires humanitaires et de la gestion des catastrophes, les ministères compétents et les ministères fédéraux et d’Etat en charge de la santé et de l’eau.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’Unité d’appui au Programme de l’OIM en Somalie, Tel : +251 715 990600, Email : iomsomalia@iom.int

  • La Somalie continue de faire face à la sécheresse qui accentue profondément la crise humanitaire. Photo : OIM

  • Malgré la forte intensification de la réponse humanitaire en 2017, la sécheresse qui dure aggrave la crise et nécessite un investissement et une attention de tous les instants. Photo : OIM 2018

  • L’OIM continue de fournir une aide d’urgence aux populations touchées par la sécheresse en Somalie. Photo : OIM 2018