L’OIM et l’UE aident à améliorer la frontière entre l’Ukraine et la République de Moldova

Posted: 
09/10/19
Themes: 
Integrated Border Management

Palanca - Plus de trois millions de personnes traversant la frontière entre l’Ukraine et la République de Moldova chaque année bénéficieront des améliorations du point de passage frontalier à Palanca (Moldova), qui a été mis en service le 6 septembre.

Conjointement opéré par les autorités frontalières d’Ukraine et de la République de Moldova, le nouveau point de contact garantit un échange de données en temps réel sur les personnes et les véhicules qui franchissent la frontière, les listes d’alertes, les situations d’urgence et d’autres données. Le point de contact a été équipé et rénové par l’OIM grâce à un financement de 60 000 euros de la part de l’Union européenne.

Les gardes-frontières ukrainiens et moldaves confirment que l’échange d’informations entre eux est déjà devenu plus efficace. « Si des questions émergent à la frontière et que les agents ont besoin d’informations des bases de données, ils peuvent s’adresser au point de contact et obtenir des réponses rapidement, ce qui est aussi mieux pour le public », a déclaré Iryna Klimenko, représentante en chef du Service des gardes-frontières d’Ukraine au point de contact de Palanca.

Son homologue, Viorel Dira, coordonnateur du point de contact de Palanca auprès de l’Inspection générale de la police aux frontières de la République de Moldova, acquiesce. « C’est l’incarnation de la collaboration renforcée entre la République de Moldova et l’Ukraine pour la mise en œuvre du concept de gestion intégrée des frontières. »

L’OIM et l’UE aident également les deux gouvernements à moderniser les points de passage frontaliers de Kuchurhan-Pervomaisk et de Reni-Giurgiulesti, où des systèmes automatisés pour l’échange d’informations sur les voyageurs et les véhicules sont en cours de développement.

« L’OIM est fière d’aider les autorités frontalières ukrainiennes et moldaves à améliorer leur capacité et à renforcer la gestion intégrée des frontières à ce carrefour très fréquenté d’Europe de l’Est », a déclaré Anh Nguyen, chef de mission par intérim de l’OIM en Ukraine. « Notre objectif commun est le contrôle plus sécurisé et plus efficace des frontières, qui aidera en même temps à faire diminuer les files d’attente pour les voyageurs et les transporteurs », a-t-il ajouté.

L’extension du réseau et l’amélioration du travail des points de contact communs font partie de la nouvelle Stratégie nationale d’Ukraine pour la gestion intégrée des frontières jusqu’en 2025, élaborée avec l’aide de l’Union européenne.

« Le point de contact de Palanca est une nouvelle pièce du puzzle qui s’ajoute aux efforts nationaux et internationaux visant à faciliter la mobilité transfrontalière des personnes. Avec le généreux soutien financier de l’UE, nous pouvons désormais répondre aux besoins des agences aux frontières des deux pays et, plus particulièrement, établir les conditions nécessaires pour améliorer la performance des autorités de gestion des frontières et sécuriser les processus de gestion des frontières », a déclaré Lars Johan Lönback, chef de mission de l’OIM en République de Moldova.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Varvara Zhluktenko, OIM Ukraine, Tel : +38 044 568 50 15, +38 067 447 97 92, Email : vzhluktenko@iom.int

Diana Bojenco, IOM Moldova, Tel: +373 22 23 29 40/41, +373 68 151 169, Email: dbojenco@iom.int

  • Valentin Fiodorov, responsable de l’Inspection générale de la police aux frontières de la République de Moldova (à gauche), et Viktor Babiuk, responsable de la Direction générale du sud du Service d’Etat des garde-frontières d’Ukraine (à droite), à l’ouverture du point de contact commun.

  • Point de passage à la frontière de Palanca. Photo : Service des garde-frontières d’Etat d’Ukraine.

  • Iryna Klimenko, représentante en chef du Service d’Etat des garde-frontières d’Ukraine au point de contact de Palanca (à gauche) et son collègue sont prêts à assurer un contrôle aux frontières rapide et sûr.