L'OIM et l'UNICEF aident les enfants migrants touchés par la pandémie

Posted: 
07/24/20
Themes: 
COVID-19

Managua - Alejandro, 16 ans, et son frère, 14 ans, ont quitté le Costa Rica de façon irrégulière avec leur mère pour rejoindre leur père au Nicaragua.

Cependant, depuis la mise en détention de leurs parents, les deux adolescents sont aujourd’hui sous protection et bénéficient d’une prise en charge spécialisée à Casa Alianza, une ONG située à Managua. Ils attendent de pouvoir rentrer chez eux de manière sûre et régulière et de retrouver d’autres membres de leur famille au Costa Rica.

Ils avaient toutefois besoin d’articles essentiels pour rentrer.

Grâce à un projet conjoint - la campagne #YoCamino (Je marche) - l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont fourni des kits spéciaux à plus de 60 enfants et adolescents migrants comme Alejandro et son frère, dont de nombreux Nicaraguayens.

Les kits d'assistance contiennent des produits d'hygiène à usage personnel, de la nourriture, ainsi que du matériel récréatif et informatif sur la prévention de la COVID-19 et de la migration irrégulière. Dans certains cas, des articles spécifiques destinés à couvrir les besoins particuliers d'un enfant ont également été distribués. Dans ce cas, Alejandro et son frère ont reçu les vêtements et les valises qui leur manquaient pour leur retour.

« Je suis très heureux et extrêmement reconnaissant de ce qu'ils font pour mon frère et moi », a déclaré Alejandro après avoir vu le contenu de son kit. « Maintenant que nous avons les valises, nous pouvons enfin préparer nos affaires pour notre retour au Costa Rica ».

La distribution de kits se poursuivra dans les prochaines semaines à Managua et Estelí, au nord du Nicaragua, dans le cadre du projet de Renforcement institutionnel pour la protection des enfants migrants et la prévention de la migration irrégulière. L'OIM se coordonne avec les organisations de la société civile ainsi qu'avec les consulats accrédités dans le pays.

« Les enfants et adolescents qui sont des migrants ou qui se trouvent dans des situations de migration ont tendance à souffrir de manière disproportionnée en raison de la COVID-19, que ce soit dans leur pays d'origine, de transit ou de destination », a déclaré Ana Cecilia Solís, spécialiste de l'enfance et de la migration à l'OIM. « Avec la fermeture des frontières due à la pandémie, les groupes de migrants, y compris les enfants et les adolescents, sont bloqués dans des endroits où l'accès à l'eau et à d'autres ressources est limité. En outre, les fils et les filles de migrants sont particulièrement impactés par le chômage de leurs parents, limitant leur accès aux biens de première nécessité ».

Carmen Delfina, une grand-mère qui s'occupe de deux petites-filles dont les parents sont des migrants au Panama, a apprécié l'aide. « A cause du manque de travail provoqué par la pandémie, mes fils ne nous ont pas envoyé d’argent. Cela nous limite en termes de nourriture et de médicaments disponibles pour leurs enfants », a-t-elle déclaré.

Paola Zepeda, chef du bureau de l'OIM au Nicaragua, a ajouté : « l'OIM et l'UNICEF réitèrent leur engagement à fournir un soutien et une protection aux enfants et adolescents migrants qui traversent des processus de migration, qu'il s'agisse de départs, de transits ou de retours ».  

« La pandémie de COVID-19 aggrave encore plus la crise à laquelle sont confrontées de nombreuses familles qui sont obligées de migrer à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Cependant, les plus vulnérables sont les enfants et les adolescents qui migrent seuls et de façon irrégulière, s'exposant ainsi à toutes sortes de dangers », a déclaré Ivan Yerovi H, représentant de l'UNICEF au Nicaragua.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Anabell Cruz, OIM Nicaragua, Email : amcruz@iom.int, Tél : +505 77640424.

  • Plus de 60 enfants migrants ou enfants et adolescents nicaraguayens en situation de migration ont reçu une aide. Le projet vise à atteindre un total de 200 enfants et adolescents. Photo : Anabell Cruz / OIM

  • Les kits d'assistance contiennent des produits d'hygiène à usage personnel, des produits alimentaires et des jeux éducatifs pour prévenir la COVID-19 et la migration irrégulière. Photo : Anabell Cruz / OIM.

  • Plus de 60 enfants migrants ou enfants et adolescents nicaraguayens en situation de migration ont reçu une aide. Le projet vise à atteindre un total de 200 enfants et adolescents. Photo : Anabell Cruz / OIM