L’OIM et l’Union européenne aident des milliers de migrants vulnérables à rentrer chez eux depuis la Turquie

Posted: 
04/16/19
Themes: 
IOM

Ankara - Premier pays d’accueil de migrants et de réfugiés dans le monde, la Turquie accueille plus de quatre millions de migrants qui recherchent une vie différente, loin de l’instabilité, de l’incertitude et de la pauvreté. Beaucoup ont du mal à s’intégrer en raison d’obstacles juridiques, financiers et linguistiques ou du manque d’appui. A un moment donné, ils se rendent compte qu’ils ne peuvent pas rester en Turquie et que rentrer chez eux est la meilleure solution.

Aujourd’hui, en partenariat avec le gouvernement de Turquie, l’OIM en Turquie et la délégation de l’UE ont lancé une nouvelle phase du projet qui fournit une aide aux migrants vivant en Turquie et choisissant de rentrer dans leur pays d’origine. Le « Programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration (AVRR) des migrants irréguliers en Turquie » aide les migrants à rentrer chez eux et à s’installer dans la dignité et en toute sécurité.

Ce fût le cas pour Zarghona Balkhi et sa jeune fille Raihan, que l’OIM a aidées à rentrer de Turquie en Afghanistan. Après un calvaire de deux semaines organisé par des passeurs pour traverser l’Afghanistan, le Pakistan, l’Iran et la Turquie, elles sont arrivées à Istanbul mais le fils de Zarghona (le frère aîné de Raihan) a disparu quelques semaines plus tard. « J’ai essayé de trouver du travail ici mais sans parler le turc et sans qualification, c’est trop difficile pour moi. Mon fils était mon seul moyen de subsistance et sans lui, il m’est impossible de rester », a confié Zarghona. Avec l’aide de l’OIM, Zarghona et Raihan sont retournées dans leur ville natale de Mazar-i-Sharif et ont retrouvé leur famille.

A cette occasion, le responsable de la délégation de l’UE en Turquie, Christian Berger, a déclaré : « le retour sûr et durable des réfugiés doit être effectué de manière humaine et dans la dignité, dans le plus grand respect de leurs droits fondamentaux et en vertu du principe de non-refoulement établi dans l’Agenda européen en matière de migration. C’est dans cet esprit que nous coopérons avec la Turquie afin de renforcer la capacité de gestion des retours et d’appuyer les mesures de réintégration. »

A travers le programme, les migrants peuvent prendre une décision éclairée et prendre en main leur processus de retour volontaire. En outre, grâce au vaste réseau de bureaux de l’OIM dans le monde, les rapatriés peuvent recevoir une aide sur mesure pour surmonter les difficultés liées à leur réintégration ou traiter les vulnérabilités spécifiques auxquelles ils sont confrontés.

La nouvelle phase du projet sera mise en œuvre en coopération avec le Ministère turc de l’intérieur, la Direction générale de la gestion des migrations (DGMM) et l’Unité centrale des finances et des contrats ( Central financing and contracts Unit ou CFCU) et visera à aider au minimum 3 500 migrants, dont environ 20 pour cent des plus vulnérables recevront une aide à la réintégration. L’OIM mettra également en œuvre toute une série d’activités de renforcement des capacités et de visites d’étude, afin d’appuyer les efforts de la DGMM pour améliorer le mécanisme national d’AVRR conformément aux normes nationales et internationales.

« Des solutions sûres permettant aux migrants de rentrer chez eux sans porter la honte de l’expulsion sont essentielles. L’aide AVRR est une solution complémentaire qui permet aux migrants bloqués et vulnérables de rentrer chez eux et de se réintégrer durablement dans leurs communautés d’origine », explique Lado Gvilava, chef de mission de l’OIM en Turquie.

L’OIM possède une expérience de longue date dans la mise en œuvre de programmes AVRR depuis 1979, à travers toutes les régions du monde. En 2015, l’OIM a aidé 69 540 migrants (chiffre le plus élevé de ces 15 dernières années) à rentrer de 97 pays d’accueil/de transit vers 156 pays d’origine.

En Turquie plus particulièrement, l’OIM a aidé 8 098 migrants bloqués à rentrer chez eux volontairement entre 2009 et 2018. En collaboration avec les partenaires du gouvernement, les programmes AVRR de l’OIM sont régis par les principes du volontariat, d’une réponse centrée sur le migrant, de la sécurité, de la durabilité de la réintégration, de la confidentialité et des données factuelles.

Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Lanna Walsh, OIM Turquie, Tel : +90 533 698 7285, Email : lwalsh@iom.int

  • Zarghona et sa fille se sont réfugiées dans cette petite pièce derrière un stand de lavage de voiture à Istanbul où deux amis afghans travaillaient. Photo : OIM

  • Zarghona et sa famille regardent par la fenêtre de leur abri temporaire à Istanbul. Photo : OIM/Nadine Al Lahham