L’OIM et ses partenaires distribuent des matériaux pour les abris aux familles vulnérables au Soudan du Sud

Posted: 
12/15/15
Themes: 
Internally Displaced Persons

South Sudan - L’OIM au Soudan du Sud et World Vision ont réalisé une mission conjointe à Wau Shilluk, dans l’Etat du Nil supérieur, en vue de distribuer des matériaux indispensables pour la construction d’abris aux familles déplacées et aux familles d’accueil vulnérables dans la région.

Pendant presque tout 2015, la population à Wau Shilluk était effectivement coupée de toute aide humanitaire en raison des restrictions d’accès. Par conséquent, de nombreuses familles vivaient dans des abris délabrés et surpeuplés, faits de vieux matériaux et perméables à la pluie et aux inondations.

Les organismes de secours ne parvenaient pas à mener à bien des évaluations et des distributions fréquentes, qui sont essentielles dans des endroits comme Wau Shilluk qui accueillent des flux de populations incessants en raison du conflit et de l’insécurité alimentaire. Après plusieurs mois de négociations, les organismes humanitaires ont retrouvé l’accès à la zone fin août et de façon durable depuis début octobre.

Au nom du Cluster chargé des abris et de l’aide non alimentaire, l’OIM et World Vision ont distribué des matériaux pour renforcer les abris, notamment des bâches en plastique et de la corde en nylon et en caoutchouc, acheminés depuis la filière d’approvisionnement de l’OIM.

Les distributions ont ciblé environ 31 000 personnes, soit presque toute la population de Wau Shilluk. Les matériaux de renforcement permettront aux familles de remplacer les vieux matériaux pour les protéger du vent et de la pluie.

« En plus des restrictions de l’accès humanitaire pendant des mois, l’insécurité et les restrictions imposées sur les déplacements vers Malakal limitent la disponibilité des matériaux sur le marché à Wau Shilluk. Même si ces matériaux étaient facilement accessibles, les familles dans la région épuisent leurs mécanismes d’adaptation et n’ont pas les moyens d’acheter de bons matériaux », a déclaré Persiana Kamberaj, coordinatrice du Cluster abris/aide non alimentaire.

Fin juillet et début août, des milliers de personnes ont fui Wau Shilluk en traversant le Nil pour atteindre le site de protection des civils (PoC) à Malakal afin d’obtenir de l’aide humanitaire, en particulier de la nourriture.

Bien que bon nombre des ces familles déplacées soient aujourd’hui retournées à Wau Shilluk en raison de la présence humanitaire accrue et de la libre circulation, les besoins dans la zone restent immenses car les familles vulnérables font face à une grave insécurité alimentaire.

Actuellement, une autre équipe de l’OIM œuvre sur le terrain pour effectuer un enregistrement biométrique afin d’intensifier les services de secours à Wau Shilluk et dans les zones alentours.

Exactement deux ans après le début de la crise au Soudan du Sud, plus de 1,66 million de personnes sont toujours déplacées à l’intérieur du pays et 647 300 autres ont fui vers les pays voisins. L’OIM et ses partenaires restent engagés dans la fourniture d’aide d’urgence aux populations touchées car l’insécurité continue de provoquer des déplacements et de prolonger la souffrance.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Ashley McLaughlin, OIM Soudan du Sud, Tel: +211 922 405 716; Email: amclaughlin@iom.int; Site web : http://southsudan.iom.int/.

Relief agencies recently gained access to populations in need in remote areas of Wau Shilluk. Above, a late August survival kit distribution in Nyilwak, south of Malakal. IOM/Bannon 2015.