L’OIM et ses partenaires organisent un atelier pour lutter contre la migration irrégulière en Afrique australe

Posted: 
12/01/15
Themes: 
Capacity Building, International and Regional Cooperation

Afrique du Sud – Suite à la Conférence du Dialogue migratoire pour l’Afrique australe (MIDSA) organisée au Zimbabwe en juillet 2015, l’OIM, le HCR, l’ONUDC, l’UNICEF et Save the Children International ont lancé conjointement, hier, un atelier régional visant à permettre des débats techniques pour la mise en œuvre d’actions prioritaires identifiées lors de la Conférence ministérielle 2015 du MIDSA.

Lors de la dernière conférence du MIDSA, les ministres et ministres adjoints chargés des affaires étrangères et de l’immigration ont émis une déclaration signée pour approuver un plan d’action régional sur la migration composite et irrégulière, rédigée par des hauts fonctionnaires des Etats membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) avec l’aide du MIDSA, en tant que cadre viable pour gérer la migration composite et irrégulière dans la région.

L’atelier de trois jours à Johannesburg, en Afrique du Sud, réunit des hauts fonctionnaires gouvernementaux issus des ministères des Etats membres concernés qui fournissent des services ou qui sont chargés de protéger les enfants, de détenir les migrants, de les rapatrier et de protéger les personnes apatrides.

L’atelier vise à promouvoir l’appropriation et la répartition du plan d’action régional approuvé par les ministres lors du dernier MIDSA, y compris la déclaration ministérielle, entre les acteurs qui participeront à sa mise en œuvre au niveau national.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, Bernardo Mariano, Directeur intérimaire régional pour l’OIM en Afrique australe, a déclaré : « Cette réunion permettra à tous les partenaires d’identifier les lacunes, les outils, les processus, les systèmes et le soutien technique nécessaires pour mettre en œuvre ce travail dans quatre domaines thématiques qui ont été privilégiés par les gouvernements sans attendre. »

Les thèmes privilégiés sont : la protection des enfants migrants non accompagnés ; l’apatridie, les alternatives à la détention et le retour. A la fin de l’atelier, une feuille de route précise déterminant les mesures approuvées, les délais et les parties responsables sera rédigée. La feuille de route devrait également mentionner le soutien technique que les Etats membres demandent aux partenaires de coopération pour mettre en œuvre les mesures dans les quatre domaines privilégiés du Plan d’action régional.

L’atelier a été rendu possible grâce aux contributions financières du HCR, de l’Union européenne par le biais de Save the Children, et du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’Etat américain, qui finance le projet régional de l’OIM visant à gérer la migration irrégulière.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Ntokozo Mahlangu, OIM Pretoria, Tel: +27 12 423 9613, Email: [email protected]