L’OIM et ses partenaires poursuivent leurs campagnes de vaccination au Soudan du Sud, atteignant plus de 144 000 personnes en mars

Posted: 
04/10/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Migration Health

Juba - Dans les prochains jours, l’OIM débutera la deuxième tournée d’une campagne de vaccination orale à Malakal et à Wau, au Soudan du Sud. La première tournée en mars a permis de vacciner plus de 60 400 personnes de plus d’un an.

Toujours en mars, l’OIM a réalisé une campagne de vaccination réactive à la rougeole durant huit jours à Aweil Est, vaccinant plus de 83 700 enfants suite à une épidémie qui avait débuté en février. L’équipe d’intervention sanitaire rapide de l’OIM a œuvré en collaboration étroite avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Département d’Etat à la santé, le Comité international de secours et d’autres agences de santé. La rougeole est une maladie hautement contagieuse qui peut devenir mortelle si des complications surviennent, comme la pneumonie. La campagne, à laquelle ont participé plus de 177 équipes de cinq personnes chacune, ciblait les enfants âgés de six à 59 mois.

« Les enfants sont extrêmement vulnérables aux épidémies de rougeole et d’autres maladies contagieuses, en particulier dans des zones comme Aweil Est où les conditions sanitaires sont d’autant plus compromises par la grave insécurité alimentaire et les mauvaises conditions de vie », a expliqué Derebe Tadesse, responsable migration et santé de l’OIM. « Le vaccin contre la rougeole sauve des vies. Avec seulement une dose, 85 pourcent des enfants de plus de neuf mois et 95 pourcent des enfants de plus de 12 mois sont immunisés. »

Le déplacement prolongé, les contraintes d’accès et les mauvaises infrastructures de santé, d’eau et d’assainissement contribuent aux épidémies annuelles de choléra au Soudan du Sud depuis que la crise a éclaté en 2013 : la plus longue a duré de juin 2016 à février 2017, faisant 436 morts.

En prévention, l’OIM a terminé la première tournée de plusieurs campagnes de vaccination orale à Malakal et à Wau, atteignant respectivement quelque 24 300 et 36 100 individus fin mars. Les campagnes de deuxième tournée sont prévues aux deux endroits dans les prochains jours. Les campagnes ciblent à la fois les déplacés internes à l’intérieur des sites de protection des civils de Malakal et de Wau et les déplacés et les communautés d’accueil dans les villes de Malakal et de Wau.

En 2017, l’OIM a mené à bien des campagnes de vaccination orale contre le choléra à Unité, Warab et Equatoria oriental, atteignant plus de 469 800 personnes.

Alors que le pays entre dans sa cinquième année de crise humanitaire, environ 5,1 millions de personnes nécessitent une aide sanitaire d’urgence. Les équipes de l’OIM œuvrent à travers le pays, dans les sites de déplacement, les zones isolées et les communautés d’accueil, pour fournir une aide aux personnes les plus vulnérables touchées par le conflit.

Les équipes d’intervention sanitaire rapide de l’OIM sont soutenues par le financement du Bureau de l’USAID d’aide en cas de catastrophe à l’étranger et du gouvernement du Japon.

Pour plus d’informations, veuillez contacter AshleyMcLaughlin, OIM Soudan du Sud, Tel : +211 922 405 716, Email : amclaughlin@iom.int.

  • L’OIM administre des vaccins aux personnes vulnérables à travers le Soudan du Sud. © OIM