L’OIM évalue les services de base dans les zones d’affluence de rapatriés du Soudan du Sud

Posted: 
09/14/12

Soudan du Sud - L’OIM vient de finir de recueillir des données sur les services de base dans 30 pays à forte affluence de rapatriés en provenance du Soudan du Sud. Les données, qui sont recueillies depuis février 2012, proviennent de plus de 800 bomas, ou groupements de petits villages, dans 30 des 78 régions administratives du pays.

Il s’agit de l’étude la plus complète à ce jour au Soudan du Sud. Elle donnera des outils pour analyser les lacunes en matière de services et pour identifier les domaines clés du développement à travers le pays. Les conclusions seront publiées au début de l’année prochaine.

Les données seront analysées pour déterminer l’accès des rapatriés aux moyens d’existence, aux services de protection, à l’eau et à l’assainissement, à l’éducation et à la santé dans ces pays.

Les résultats de cette évaluation de grande ampleur permettront de bâtir les fondations d’une approche plus cohérente et efficace en matière de réintégration des rapatriés, qui reste actuellement lacunaire au Soudan du Sud.

De nombreuses communautés d’accueil ont des difficultés à absorber les centaines de milliers de rapatriés qui rentrent au Soudan du Sud depuis l’indépendance du pays prise l’année dernière.
 
En partenariat avec le gouvernement du Soudan du Sud, l’OIM surveille les retours grâce à des centres de suivi installés aux points d’entrée et à des agents recenseurs qui vérifient les retours dans les villages. Depuis janvier 2012, l’OIM a enregistré plus de 123 000 nouveaux retours dans le pays.

Les états qui connaissent la plus forte affluence depuis 2007 sont Bahr el Ghazal du Nord (456 542 rapatriés), Unité (286 146) et Equatoria central (218 127). La plupart des rapatriés retournent dans les zones frontalières, dans les états voisins du Soudan, où beaucoup d’infrastructures ont été endommagées pendant les deux décennies de guerre civile.

Pendant la première phase du projet, l’OIM a organisé 30 ateliers sur le renforcement des capacités à recueillir des données pour 228 employés de la Commission de secours et de réhabilitation du gouvernement du Soudan du Sud. Au total, 400 personnes ont été formées et ont participé à la collecte des données.

« Au début des mouvements en 2010, l’attention était centrée sur la logistique des retours de déplacés internes. Les questions de réintégration et de récupération des rapatriés ont été laissées de côté. Le gouvernement et la communauté internationale doivent maintenant se concentrer sur la réintégration afin de réduire la pression exercée sur les communautés d’accueil et les rapatriés dans les régions où les ressources étaient déjà faibles avant cette affluence de rapatriés », déclare Peter Dut, Directeur de la Commission de secours et de réhabilitation pour le Soudan du Sud.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Samantha Donkin
OIM Juba
Tel: +211922406728
Email: sdonkin@iom.int