L’OIM fait don de fournitures médicales essentielles pour contribuer à la réponse au coronavirus en Chine

Posted: 
02/07/20
Themes: 
Migration Health

Genève - L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) fait don de 40 000 gants chirurgicaux, 4 800 masques chirurgicaux de haute qualité et 2 375 combinaisons de protection au personnel médical en première ligne qui s’active sans relâche pour lutter contre le nouveau coronavirus (2019-nCoV) en Chine.

La première cargaison d’équipements de protection individuelle (EPI) essentiels doit arriver dimanche à Shanghai, en Chine. Une seconde cargaison d’EPI suivra sur les prochains vols disponibles.

« Ce don est une contribution modeste mais importante car il témoigne de la solidarité de l’OIM avec la Chine et sa confiance dans les mesures que la Chine continue de prendre pour protéger et aider les citoyens, aussi bien ses propres citoyens que les ressortissants étrangers, à l’intérieur et au-delà de ses frontières », a déclaré António Vitorino, Directeur général de l’OIM.

Les équipements seront donnés directements au gouvernement chinois puis transportés vers les établissements de santé à Wuhan et à d’autres endroits qui subissent actuellement des pénuries d’EPI en raison de la demande sans précédent.

Bien que les chiffres soient rapidement actualisés, hier, presque tous les 28 276 cas confirmés de coronavirus étaient localisés en Chine. Tous sauf un des 565 décès attribués au virus ont été recensés en Chine.

Les EPI permettent à ceux qui sont en première ligne d’avoir les outils dont ils ont besoin pour soigner les malades et freiner la propagation du virus.

Des organisations comme l’OIM sont confrontées à des problèmes d’approvisionnement, en partie en raison des difficultés que connaissent les transitaires dans l’acheminent des articles de secours d’urgence compte tenu des restrictions de déplacement introduites par plusieurs pays.

Au niveau mondial, l’OIM est en discussion avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d’autres institutions des Nations Unies pour trouver des moyens et des solutions visant à répondre aux risques de perturbation potentielle des marchés et d’inflation dans la fabrication et la distribution des EPI.

Au niveau national, pour s’assurer que les efforts de l’OIM contribuent aux priorités et aux stratégies nationales de la Chine, l’OIM est en contact étroit avec le gouvernement chinois, notamment le Département du commerce international et des affaires économiques du Ministère du Commerce, et le Système des Nations Unies, pour mener à bien cette action.

La semaine dernière, l’OIM a appelé toutes les parties à œuvrer ensemble pour prévenir la stigmatisation injustifiée des voyageurs internationaux, conformément aux principes sanitaires internationaux et en soutien au Comité d’urgence de l’OMS qui met en garde contre les actions qui encouragent la stigmatisation ou la discrimination.

« Une approche mondiale responsable à la lutte pour contenir ce nouveau coronavirus est une approche fondée sur la solidarité, les valeurs humaines et les connaissances plutôt que la peur. Elle n’est pas discriminatoire, elle unit les nations et les peuples pour lutter ensemble afin de contrôler cette épidémie », a déclaré le DG Vitorino.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le siège de l’OIM, Leonard Doyle, Tel. +41 79 285 71 23, email : ldoyle@iom.int