L’OIM finance la campagne transfrontalière visant à éradiquer le paludisme en Afrique de l’Est

Posted: 
04/11/14

Sud-africaine - Le paludisme est un problème majeur de santé publique qui touche plus de 109 pays dans le monde et  se place au 5ème rang des maladies contagieuses les plus mortelles.  En raison de l’intensification des déplacements transfrontaliers, l’Afrique de l’Est est l’une des régions du monde les plus touchées par le paludisme.

L’OIM financera une campagne transfrontalière régionale visant à réduire la transmission et à éradiquer le paludisme dans des districts frontaliers ciblés à l’intérieur de la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

La campagne, intitulée Racing against Malaria (RAM 2), vise à informer sur le paludisme, à sensibiliser la population à la maladie et à ses conséquences sur la population, et à mobiliser les ressources pour la contenir.

La campagne de 17 jours, qui couvre 15 pays de la SADC, sera lancée par Joyce Banda, Présidente du Malawi, à Lilongwe, au Malawi, lundi 14 avril.

Elle visera à promouvoir la collaboration transfrontalière, le dépistage actif, la détection rapide du parasite et une intervention rapide, ainsi qu’une surveillance, en particulier dans les zones frontalières.

Les populations mobiles, les travailleurs migrants et leur famille, en particulier les migrants irréguliers, sont souvent considérés comme une population « cachée ou difficile à atteindre » et font face à des obstacles en matière d’accès aux soins de santé, notamment à la prévention, au dépistage et au traitement du paludisme, lorsqu’ils se déplacent entre des zones endémiques et non-endémiques.

« Le paludisme ne connaît pas de frontières et tous les efforts déployés pour contenir cette maladie mortelle doivent tenir compte de la mobilité, des flux migratoires et des aspects de vulnérabilité du processus migratoire dans son ensemble, ainsi que de l’accès des migrants et des populations mobiles et transfrontalières à la prévention et au traitement du paludisme », déclare le Dr. Erick Ventura, chef de mission par intérim de l’OIM en Afrique du Sud et coordinateur régional des migrations et de la santé.

D’après le Dr. Kaka Mudambo, coordinateur régional du projet de la SADC intitulé Roll Back Malaria, la prévalence du paludisme dans la région reste très élevée. Dans certains pays d’Afrique australe, on dénombre entre 200 et 300 cas pour 1 000 habitants.

« Alors que certains pays et districts ont réussi à éliminer le paludisme, notamment le Botswana, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Swaziland et certains districts du Zimbabwe, les autres font encore face à des problèmes redoutables. Ces pays nécessitent un renforcement de capacités et une aide financière, ainsi qu’une orientation pour réduire la transmission locale du paludisme à néant », déclare t-il.

Les participants à la campagne sont des individus, des membres communautaires, des institutions nationales et internationales qui partagent la même vision d’une Afrique sans paludisme et qui cherchent à éradiquer la maladie dans les communautés. La campagne sera composée de programmes nationaux, de scientifiques, de technologistes et de techniciens, de professionnels de la santé, de services de santé militaires, d’ONG, d’OI et du secteur privé.

RAM 2 débutera par une campagne de rassemblement à Lilongwe, au Malawi, le 14 avril 2014. Les cérémonies de clôture sont prévues le 25 avril 2014 dans la région Trans-Kunene à la frontière entre la Namibie et l’Angola.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Gaone Dixon
OIM Pretoria
Tel: +27721277094
Email: [email protected]

ou le Colonel et

Dr. Kaka Mudambo
coordinateur de la champagne
Tel: +267-3712714
mobile: +267-74248399
Email: [email protected]