L’OIM forme des associations locales au développement de projet en République centrafricaine

Posted: 
12/09/16

République Centre-Africaine - Cette semaine, l’OIM en République centrafricaine (RCA) a formé plus de 40 associations locales à développer des projets de cohésion sociale à Ndélé, au nord-est du pays.

Cette formation fait partie du troisième pilier (cohabitation pacifique) du projet financé par l’Union européenne, intitulé : Support to Community Stabilization and Immediate Recovery of at Risk Communities in the Central African Republic (SIRIRI), couvrant notamment Bangui, Boda, Kaga-Bandoro et Ndélé. La ville de Ndélé a été particulièrement touchée par la violence en 2013.

La formation, qui a été mise sur pied par le bureau de l’OIM en RCA à Bangui a été suivie par les dirigeants de 44 associations locales, a commencé par une session d’information sur le projet SIRIRI et ses trois objectifs spécifiques : redynamiser les marchés locaux notamment par le biais d’activités de travail contre rémunération, réhabiliter les infrastructures communautaires, et renforcer le dialogue intercommunautaire et la cohabitation pacifique. Les participants ont été encouragés à faire part de leurs histoires de réussite d’activités menées à bien dans le cadre de ce troisième pilier, et à mettre en lumière les problèmes rencontrés, et à en débattre collectivement pour trouver des solutions et des vecteurs d’amélioration.

Une formation générale au développement de projets, notamment sur la justification, l’identification, le choix des bénéficiaires, ainsi que sur le budget, a suivi. Les participants ont été encouragés à développer des projets ensemble, en utilisant l’expertise des uns et des autres pour renforcer les actions proposées.

« La cohésion sociale débute ici avec nous dans cette pièce, nous sommes des exemples pour notre communauté. Ainsi, nous devons travailler main dans la main, partager nos expériences et nos idées pour montrer à nos communautés respectives le chemin vers la paix durable », a déclaré Grace-Sylvain Braï, responsable du centre d’éducation et de formation pour les orphelins et pour la lutte contre le VIH/SIDA.

Cinq propositions conjointes de projets ont été soumises à la fin de la formation. Les participants ont accepté de continuer à se réunir régulièrement, à se coordonner et à continuer à créer des projets communs, en particulier centrés sur l’inclusion des membres vulnérables de la communauté, notamment les personnes vivant avec un handicap, les malades atteints du VIH/SIDA, les jeunes à risque et les veuves.

Le projet SIRIRI (paix en sangho) de 10 millions d’euros est déployé dans quatre zones de République centrafricaine : Bangui, Boda, Kaga-Bandoro et Ndélé.

Depuis le début du projet, près de 20 000 membres de la communauté ont participé à des activités de travail contre rémunération, 60 infrastructures ont été réhabilités et plus de 250 000 personnes ont participé à des activités de cohésion sociale. Ces activités ont été organisées soit par des associations locales, soit par l’OIM à travers diverses activités faisant principalement participer les jeunes.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Habiboulaye Lamine Bachard, OIM RCA, Tel: +23675472979, Email: lbachard@iom.int

Some of the participants attending project development training for local associations in Ndélé, Central African Republic.