L’OIM forme les responsables birmans de première ligne à lutter contre la criminalité transnationale

Posted: 
08/02/16

Myanmar - Le Myanmar connaît actuellement une « ouverture » rapide qui donne lieu à une accélération majeure du commerce, des flux migratoires et à son intégration dans l’économie mondiale. Le gouvernement répond en actualisant la législation, en élargissant la coopération bilatérale et en formant les responsables de première ligne sur comment combattre la criminalité transnationale, notamment la traite et le trafic illicite de migrants.

L’OIM et le Ministère birman du travail, de l’immigration et de la population ont mis sur pied un programme de formation globale sur comment lutter contre la criminalité transnationale pour les responsables de première ligne issus des départements de l’immigration et de la protection sociale, et de la Police birmane.

Ce programme de formation est destiné à s’assurer que les responsables de première ligne travaillant dans les domaines de l’immigration et de la protection sociale et dans la police aient les connaissances et les compétences nécessaires pour mieux répondre aux tendances croissantes de criminalité transnationale, en particulier de traite et de trafic illicite de migrants », a déclaré Kieran Goran-Best, chef de mission de l’OIM au Myanmar.

Quelque 500 officiers de première ligne seront formés à reconnaître et à instruire les cas de trafic de migrants et de traite d’êtres humains,  à poursuivre les trafiquants et à protéger les victimes. Les zones ciblées sont la division d’Ayeyarwaddy, l’Etat de Khan, l’Etat de Kachin et l’Etat de Rakhine, en raison de leur niveau actuel ou potentiel élevé d’activité de traite.

« Ce programme de formation nous aidera grandement à mieux préparer nos officiers de l’immigration de première ligne à détecter le trafic de migrants et la traite de personnes », a déclaré Myint Kyaing, Directeur général du Département de l’immigration.

Le projet fait partie d’un programme de renforcement de capacités de gestion de l’immigration et de la gestion des frontières de l’OIM au Myanmar financé par le Bureau des affaires internationales de stupéfiants et de répression du Département d’Etat américain.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Josh Hart, OIM Myanmar, Email: jhart@iom.int, Tel: +95 925 200 5314.