L’OIM intervient face au naufrage mortel au Somaliland

Posted: 
01/12/16

Somalie -  D’après l’OIM en Somalie, quelque 36 migrants ont péri lorsque leur bateau transportant au moins 106 migrants éthiopiens et somaliens a sombré vendredi, au large des côtes de la région autonome du Somaliland, au nord de la Somalie.

En partenariat avec le Centre de réponse pour les migrants au Somaliland (MRC), l’OIM aide les autorités locales à distribuer de la nourriture, de l’eau et des médicaments aux survivants. Elle a également acheminé des camions pour déplacer les migrants depuis Harasho, où ils ont atterri, vers Erigavo, la capitale de Sanaag, pour recevoir des soins médicaux.

D’après le personnel du MRC, les survivants étaient tous déshydratés et décharnés et bon nombre nécessitaient une aide médicale d’urgence. Ceux qui se trouvaient dans un état critique ont été renvoyés vers un hôpital local, où ils sont soignés par une équipe médicale soutenue par l’OIM.

Lorsque les migrants sont jugés aptes à voyager, l’OIM, en coopération étroite avec le HCR, le CDR et les partenaires du gouvernement, les déplacera d’abord vers un centre d’accueil géré par le HCR à Berbera, où ils passeront la nuit, puis les enregistrera et les examinera afin de déterminer leurs besoins de protection.

Aujourd’hui, 12 janvier, 62 migrants se rendront à Berbera. Les huit autres resteront sous la surveillance de médecins à l’hôpital d’Erigavo jusqu’à ce qu’ils soient aptes à voyager. Ils se rendront ensuite à Hargeisa, où ils recevront une aide par le biais du MRC et du Centre communautaire éthiopien. Les migrants qui choisissent de rentrer chez eux se verront proposer une aide au retour volontaire par l’OIM.

Chaque année, des milliers de personnes périssent dans les eaux au large des côtes africaines en tentant d’atteindre le Yémen afin d’échapper à des situations de conflits et à de mauvaises perspectives économiques chez eux. Le Yémen sert de passerelle vers les riches pays du Golfe au Moyen-Orient.

Les Somaliens, les Erythréens et les Ethiopiens représentent la majorité des migrants qui cherchent à traverser le Golfe d’Aden et la mer Rouge pour atteindre le Yémen et d’autres pays à bord de bateaux précaires, souvent contrôlés par des trafiquants peu scrupuleux.

LÉGENDE : Décès de migrants dans la mer Rouge et dans le Golfe d’Aden par année

Pour plus d’informations, veuillez contacter Heidrun Salzer, OIM Somalie, Tel: +252 617 722 436, Email: hsalzer@iom.int