L’OIM lance un appel de 84 millions de dollars pour la population touchée par le conflit au Yémen

Posted: 
05/22/15

Yemen - L’OIM lance un appel régional de 84 millions de dollars pour répondre aux besoins immédiats des populations touchées par le conflit au Yémen depuis ces six derniers mois, à la fois à l’intérieur du Yémen et dans la région, notamment à Djibouti et en Somalie.

Le conflit, qui s’est aggravé le 26 mars 2015, sévit désormais dans 20 des 22 gouvernorats du Yémen, a coûté la vie à plus de 2 000 personnes et en a blessé plus de 7 500. Les enquêtes de l’OIM indiquent aujourd’hui que plus d’un demi million de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays, tandis que des milliers d’autres sont bloquées par les affrontements, dans l’incapacité de fuir en lieu sûr.

« La vie de nombreux Yéménites et migrants a été dévastée et ils ont désespérément besoin de secours d’urgence, notamment d’eau salubre, d’abris et d’assainissement », a déclaré Nicoletta Giordano, chef de mission de l’OIM au Yémen.

« L’OIM a déployé plus de 400 travailleurs à travers le Yémen. Les besoins ici sont immenses et l’accès reste un problème. Ce qui s’est passé hier à Haradh démontre la fragilité de la situation, les civils vulnérables étant directement touchés par le conflit en cours », a t-elle ajouté.

Jeudi 21 mai, plusieurs migrants hébergés au Centre de ressources pour migrants de l’OIM à Haradh ont été tués et d’autres ont été grièvement blessés alors que les bombardements de lieux proches ont endommagé le centre. L’un des dépôts de l’OIM dans la zone a également été endommagé.

L’équipe médicale du centre de l’OIM a été déployée dans la zone touchée le plus rapidement possible pour prendre en charge les personnes dans un état critique. Ces événements tragiques illustrent la situation de plus en plus désespérée des civils au Yémen et des migrants en particulier.

Environ 250 000 réfugiés et un million de migrants, principalement somaliens et éthiopiens, vivent actuellement dans des conditions précaires dans des camps, des centres d’accueil ou des zones urbaines frappées par la pauvreté à travers le Yémen.

Avec cet appel régional, l’OIM demande 32 millions de dollars pour la fourniture d’aide humanitaire d’urgence aux populations déplacées, aux migrants et aux communautés d’accueil touchées au Yémen, dans les domaines des abris d’urgence, de la gestion des camps, de la santé, de la protection, de l’eau et de l’assainissement. Trente deux autres millions de dollars sont nécessaires pour continuer à évacuer les migrants et les ressortissants de pays tiers bloqués dans le pays.

Jusqu’ici, l’OIM a aidé 1 215 personnes de plus de 39 pays à quitter le Yémen à travers une série de vols humanitaires organisés depuis Sana’a, depuis le 12 avril.

Quelques 4 millions de dollars supplémentaires permettront également d’aider les Yéménites les plus vulnérables bloqués à l’étranger, suite à la suspension de tous les vols commerciaux vers le Yémen le 26 mars. Les premières estimations indiquent qu’environ 10 000 ressortissants yéménites sont actuellement bloqués, dont la majorité en Egypte, en Inde et en Jordanie.

La crise au Yémen touche également la corne de l’Afrique. Depuis l’escalade du conflit, plus de 21 000 personnes ont spontanément traversé le Golfe d’Aden et la mer rouge et sont arrivées en Somalie et à Djibouti, souvent à bord de bateaux peu sûrs pour entreprendre la dangereuse traversée maritime.

Les équipes de l’OIM à Djibouti et en Somalie aident les autorités dans les deux pays à gérer l’afflux d’arrivants, en garantissant un accueil et une aide au transit, et en fournissant un transport et une aide à la réintégration. L’OIM lance un appel de 16 millions de dollars pour couvrir l’aide dans la région de la corne de l’Afrique.

Pour plus d’informations, veuillez contacter la Division de l’OIM pour les relations avec les donateurs, email : drd@iom.int, Tel. +41227179111.