L’OIM lance un appel de 96,2 millions de dollars pour soutenir les Yéménites et les migrants touchés par le conflit

Posted: 
02/09/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies

Sana’a - L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, lance un appel de 96,2 millions de dollars pour financer sa réponse à ce qui est considéré comme « l’une des pires crises humanitaires du monde » au Yémen.

L’appel s’inscrit dans le Plan de réponse humanitaire de 2,96 milliards de dollars, qui couvre la communauté humanitaire toute entière.

En raison d’une crise économique qui dure, du conflit intermittent et de l’absence d’Etat de droit, le Yémen était déjà confronté à des vulnérabilités chroniques avant même l’escalade du conflit le 25 mars 2015. Cette situation a provoqué l’effondrement des secteurs de la santé et de l’éducation, l’arrêt total des services gouvernementaux et le chômage de masse. Quelque 22,2 millions de Yéménites - soit plus de deux personnes sur trois - nécessiteront une aide humanitaire en 2018, la moitié de la population vivant dans des zones directement touchées par le conflit.

« Ces trois années de conflit ont infligé des souffrances à des millions de personnes, touchant chaque Yéménite - homme, femme ou enfant », a déclaré William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM depuis le siège de l’Organisation à Genève. « Compte tenu du conflit armé en cours, du processus de paix bloqué et de l’embargo économique, le Yémen fait face à une crise humanitaire et du développement dévastatrice », a ajouté le DG Swing.

Le conflit a également déplacé quelque 2 millions de Yéménites à l’intérieur du pays, d’après l’équipe de travail sur les mouvements de population. Près de 90 pourcent des déplacés internes sont déplacés depuis au moins un an, dont 69 pourcent sont déplacés depuis plus de deux ans. Le caractère prolongé du déplacement met à rude épreuve la capacité des déplacés internes et des communautés d’accueil à faire face.

Un autre million de déplacés internes sont retournés dans le lieu d’origine mais ont désespérément besoin d’aide. Leurs habitations ont été gravement endommagées par les affrontements et nécessitent une réhabilitation d’urgence.

Malgré tous les défis auxquels sont confrontés les Yéménites, le pays reste un point de transit pour des milliers de migrants originaires de la corne de l’Afrique qui cherchent du travail dans les pays du Golfe. En 2017, plus de 87 000 migrants ont entrepris le dangereux périple vers le Yémen. La migration irrégulière est facilitée par les réseaux de traite et de trafic illicite d’êtres humains.

L’appel de l’OIM permettra de déployer des interventions d’urgence de première ligne dans les secteurs de la santé, de la coordination et de la sûreté, de la sécurité alimentaire, de l’eau/assainissement/hygiène (WASH), des abris, de la coordination et de la gestion des camps (CCCM), de l’aide non alimentaire, du recrutement d’urgence et de la réhabilitation communautaire. Il permettra également de fournir une aide multisectorielle aux migrants.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Saba Malme, OIM Sana’a, Tel : + 967 736 800 329; Email : smalme@iom.int

  • Près de 70 pourcent des Yéménites déplacés à l’intérieur du pays le sont depuis plus de deux ans. Photo : OIM/Muse Mohammed 2018