L’OIM lance un appel régional de 150 millions de dollars tandis que la situation au Yémen se détériore

Posted: 
10/28/16
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Internally Displaced Persons

Yémen - L’OIM lance un appel régional de 149,96 millions de dollars tandis que la situation continue de se détériorer depuis l’escalade des affrontements fin mars 2015.

La récente escalade de la violence a aggravé une crise humanitaire déjà précaire caractérisée par la pauvreté généralisée, la violence sans distinction, les violations des droits de l’homme et le conflit ouvert. Récemment, en juillet 2016, 82 pourcent (21,2 millions de personnes) de la population au Yémen, dont 2,2 millions de déplacés internes, avaient besoin d’une aide humanitaire.

Les Nations Unies estiment que plus de 10 000 décès liés au conflit ont eu lieu depuis le début du conflit. Le déplacement interne reflète les caractéristiques arbitraires du conflit et les déplacés internes trouvent refuge dans des bâtiments à l’abandon, des installations de fortune ou dans des hébergements d’accueil à travers les 22 gouvernorats du Yémen.

Alors que le conflit a d’importantes répercussions sur les pays voisins du Yémen, l’appel de l’OIM à la communauté internationale couvre également Djibouti, l’Ethiopie et la Somalie.

Les fonds permettront à l’OIM de fournir davantage d’aide humanitaire multisectorielle dans les domaines de la santé, de la protection, de l’eau, assainissement et hygiène (WASH), des abris, de la coordination et de la gestion des camps (CCCM), de l’aide non alimentaire et des moyens de subsistance.

Le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, a fait part de sa profonde inquiétude : « la situation au Yémen continue de se détériorer de jour en jour. Des millions de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays et ont désespérément besoin de nourriture, d’eau salubre et de médicaments. Des milliers de civils ont été tués ou blessés », a t-il déclaré.

« J’en appelle à toutes les parties au conflit et à la communauté internationale pour trouver des solutions et mettre fin à ce conflit meurtrier. Actuellement, la communauté internationale doit fournir une aide humanitaire indispensable et aider à apaiser la souffrance de millions de personnes pris dans les affrontements », a t-il ajouté.

L’Ambassadeur Swing a également réitéré les précédents appels à toutes les parties au conflit à autoriser l’accès humanitaire aux zones les plus durement touchées par les affrontements et où la plupart des déplacés internes se trouvent.

Un important facteur du conflit actuel est que le Yémen reste un pays de transit pour des milliers de migrants recherchant de meilleures opportunités économiques dans la péninsule arabe.

Chaque mois, environ 10 000 migrants entrent au Yémen illégalement, et se retrouvent piégés par les affrontements. A leur arrivée au Yémen, la majorité des migrants sont exploités et maltraités par de violents réseaux criminels. Récemment, des milliers de migrants se sont retrouvés détenus et expulsés du Yémen vers Djibouti.

Les migrants au Yémen manquent d’aide, notamment médicale, d’abris, de nourriture, d’eau et d’articles ménagers essentiels.

En 2016, quelque 100 000 migrants sont attendus au Yémen. Djibouti est devenu l’épicentre de ces flux migratoires bidirectionnels complexes à travers la mer Rouge et le golfe d’Aden.

Les migrants sont essentiellement des hommes, des femmes et des enfants qui fuient l’instabilité politique, la dégradation de l’environnement et le manque de possibilités économiques.

Sur la base des tendances précédentes, la plupart des migrants proviennent d’Ethiopie et de Somalie et ont entre 15 et 30 ans. Parmi eux, environ 20 pourcent sont des mineurs non accompagnés. On estime à environ 300 le nombre quotidien de migrants qui passent par Djibouti dans l’espoir d’atteindre le Yémen.

Pour télécharger l’appel, rendez-vous sur :
http://www.iom.int/sites/default/files/country_appeal/file/Revised-IOM-R...

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Lalini Veerassamy, OIM Djibouti, Tel: +253.77.31.18.11, Email: lveerassamy@iom.int
Maureen Achieng, OIM Ethiopie, Tel: +251.11. 661.1133 (Ext 400), Email: machieng@iom.int
Gerard Waite, OIM Somalie, Tel: +254 734 444022 Email: gwaite@iom.int
Laurent De Boeck, OIM Yémen, Tel. + 967 736 777 915, Email: ldeboeck@iom.int

<none>