L'OIM lance un programme étendu de prévention du VIH et de promotion de la santé des migrants et des populations mobiles en Afrique de l'Est et du Sud

Posted: 
08/16/10

En partenariat avec l'Agence suédoise de coopération
internationale au développement (Sida) et le
Ministère norvégien des affaires
étrangères, le bureau régional de l'OIM en
Afrique du Sud a annoncé l'expansion géographique et
thématique du partenariat sur le programme concernant le VIH
et la mobilité en Afrique du Sud (PHAMSA), à mettre
en œuvre en Afrique de l'Est.

Le programme révisé, renommé «
Partenariat sur la santé et la mobilité en Afrique de
l'Est et du Sud » (PHAMESA) comprendra des questions
migratoires plus larges et permettra d'aider les pays en Afrique du
Sud et de l'Est à faire face à la
vulnérabilité des migrants aux risques liés
à la santé tels que le VIH. Les migrants de
main-d'œuvre, les migrants forcés et les migrants
irréguliers seront ciblés par ce programme tout au
long des étapes du processus de migration.

Le programme PHAMESA aborde la santé des migrants de
manière globale en se centrant sur la prévention et
le traitement du VIH, ainsi que sur d'autres maladies telles que la
tuberculose (TB), la santé sexuelle et reproductive,
notamment les maladies sexuellement transmissibles (MST).

Grâce à un financement de 9 millions de dollars
étendu sur les trois prochaines années, le programme
vise à aider les pays à identifier les besoins
sanitaires des migrants et des communautés
affectées  et d'y répondre en :
renforçant la capacité des communautés
à faire face à la vulnérabilité
sanitaire des migrants et des populations mobiles, encourageant et
fournissant l'aide technique nécessaire à
l'élaboration de politiques sanitaires incluant les migrants
et en diffusant les informations de stratégie et de
recherche qui mettront en évidence le lien entre migration
et santé.

Le programme PHAMESA réunira les parties prenantes
nationales et régionales afin de partager de bonnes
pratiques et d'accroître la coordination et la
coopération au sein des partenaires techniques et des
participants en Afrique de l'Est et du Sud. Le programme sera mis
en œuvre en Angola, en République démocratique
du Congo, au Kenya, au Lesotho, à Maurice, au Mozambique, en
Namibie, en Tanzanie, en Afrique du Sud, au Swaziland, en Ouganda
et en Zambie.

« En tirant profit des capacités, des
compétences et des connaissances du personnel de l'OIM qui
travaille aux niveaux national et régional à travers
l'Afrique de l'Est et du Sud, ce programme harmonisé aidera
à la fois le gouvernement et les partenaires de la
société civile à fournir des services de haute
qualité aux communautés et aux individus
touchées par la migration », déclare Reiko
Matsuyama, chargé de migration et santé à
l'OIM.

PHAMESA fait progresser les enseignements tirés de la
mise en œuvre réussie du programme PHAMSA qui examinait
les besoins des migrants dans le contexte de la santé
publique. Cette approche reconnaît que les migrants ne vivent
pas dans l'isolement et qu'ils interagissent sur des lieux de
travail et au sein de communautés plus larges. De ce fait,
protéger les migrants des maladies contagieuses
protège également les communautés d'envoi et
d'accueil de migrants.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Nosipho Theyise

OIM Pretoria

Tél. +2712 342 2789

E-mail: "mailto:[email protected]">[email protected]