L'OIM lance un projet psychosocial post-cyclone

Posted: 
10/23/08

L'OIM a lancé un projet en vue d'améliorer la prise
en charge au niveau communautaire des personnes souffrant de
troubles psychosociaux provoqués par le cyclone Nargis
– la tempête mortelle qui a récemment
balayé le delta de l'Irrawaddy.

Le projet de six mois, d'un montant de £400 000 (650 000
dollars), financé par le Ministère britannique du
Développement international (DFID), sera mis en oeuvre en
étroite collaboration avec les partenaires locaux et
internationaux, dont le Département de psychologie de
l'université de Rangoon, l'UNICEF, Save the Children, des
ONG locales, des moines bouddhistes et les médias
locaux.

Il vise à fournir une formation psychosociale à
près de 3 000 chefs de communautés, chefs religieux
et enseignants, ainsi qu'à 150 membres d'ONG locales et
internationales travaillant dans les villes de Bogale,
Mawlamyinegyune et Pyapon.

Le projet permettra de former des aides au sein des
communautés et des formateurs issus des ONG locales et
internationales, de sensibiliser aux maladies mentales et à
la détresse psychologique, et de réduire les
stigmates de cette détresse.

« Les personnes que nous formons apporteront un soutien
psychosocial aux communautés villageoises dans une
région où quelque 130 000 personnes sont mortes et
où peut-être les trois quarts des logements ont
été détruits. Nous croyons que 
près qu'un demi-million de personnes dans le delta peuvent
avoir besoin d'aide pour surmonter le traumatisme psychologique,
afin de les aider à reconstruire leur vie et retrouver des
moyens de subsistance », affirme le Dr Nenette Motus,
Directeur régional de santé de l'OIM.

L'OIM, qui a également joué un rôle
important dans la réhabilitation psychosociale ayant suivi
le tsunami de 2004 à Aceh et le séisme de 2006
à Yogyakarta, coordonne le travail du Groupe de travail sur
la santé mentale et le soutien psychosocial au Myanmar mis
en place par le groupe de réponse aux crises sanitaires du
CPIO après le passage du cyclone.

Les bureaux de l'OIM à Bogale, Pyapon et Mawlamyinegyune,
qui sont en train de soutenir les programmes en cours de l'OIM en
matière de santé et de reconstruction, soutiendront
également le programme psychosocial. De même, cinq
cliniques provisoires établies dans des régions
isolées joueront un rôle important pour permettre aux
survivants du cyclone d'avoir accès à l'aide offerte
par le projet.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Federico Soda

OIM Rangoon

E-mail: "mailto:fsoda@iom.int">fsoda@iom.int

ou

Dr Nenette Motus

OIM Bangkok

E-mail: "mailto:nmotus@iom.int">nmotus@iom.int