L’OIM lance une formation en ligne pour lutter contre la traite en Ukraine

Posted: 
11/20/18

Kiev - Un accident de voiture a gâché la vie de Taras*. Il a passé plusieurs mois à l’hôpital et a perdu son emploi. Désespéré de retrouver un revenu, il a vu une offre d’emploi d’un agriculteur qui recherchait un éleveur de bovins. Il a accepté ce travail et est resté dans l’exploitation pendant 16 années, durant lesquelles il a été régulièrement battu et humilié, et ne recevait un salaire dérisoire que de manière ponctuelle. 

A la mort de l’agriculteur, Taras a enfin pu récupérer son passeport et partir. Il n’avait plus de maison où retourner, alors une ONG partenaire locale de l’OIM lui a fourni un hébergement, où il a pu réapprendre les compétences nécessaires à la vie courante. Taras a reçu des vêtements, et une aide médicale et psychologique de l’OIM. 

Pour identifier davantage de gens comme Taras, l’OIM et le Ministère de la politique sociale d’Ukraine a mis sur pied une formation en ligne aux responsables gouvernementaux et aux professionnels des ONG. La formation, financée par l’USAID et Global Affairs Canada, a été présentée officielle à Kiev, la capitale ukrainienne, le 20 novembre. 

« Malheureusement, souvent, les victimes de traite préfèrent ne pas demander de l’aide et rester invisibles. C’est pourquoi nous devons constamment sensibiliser davantage de professionnels de première ligne : les services sociaux centraux et locaux, les responsables du maintien de l’ordre, le Service d’Etat à la migration, le Service d’Etat à l’emploi, les ONG, les enseignants, le personnel médical et d’autres personnes qui pourraient identifier des victimes de traite », a déclaré le Dr. Thomas Lothar Weiss, chef de mission de l’OIM en Ukraine. 

« La récente formation en ligne contribue à cet objectif, en proposant des alternatives modernes et économiques aux séminaires et ateliers traditionnels », a-t-il ajouté. 

La Mission de l’OIM en Ukraine lutte contre la traite des êtres humains depuis 20 ans. En plus de l’aide directe fournie à près de 15 000 survivants de traite, l’OIM soutient les efforts du gouvernement, et forme les acteurs du Mécanisme national d’orientation des victimes de traite, établi en Ukraine en 2012. 

Taras a officiellement reçu le statut de victime de traite par le Ministère de la politique sociale en juin 2017. Grâce aux efforts de l’OIM, de son ONG partenaire locale et des services sociaux de l’Etat, Taras a bénéficié d’une aide supplémentaire, notamment d’une opération ophtalmologique complexe. Il gagne aujourd’hui sa vie en tant qu’homme à tout faire et est respecté de ses collègues. L’ONG l’a également aidé à retrouver sa famille, qui pensait que Taras était mort depuis longtemps, et il a enfin pu rencontrer ses petits-enfants. 

*Nom modifié pour protéger sa vie privée. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Varvara Zhluktenko, OIM Ukraine, Tel. +38 044 568 50 15 ou +38 067 447 97 92, Email : vzhluktenko@iom.int

  • IOM reintegration assistance to victims of trafficking in Ukraine (2000-2018)