L’OIM, le FNUAP et le Honduras lancent une campagne de prévention de la violence contre les femmes

Posted: 
02/23/16

Honduras - L’OIM, le FNUAP et le gouvernement du Honduras lancent une campagne d’information publique pour prévenir la violence à l’égard des femmes et la traite des êtres humains.

« I am a Woman and to Live Without Violence is My Right » a été lancé en réponse à 189 décès violents de femmes signalés par le Centre hondurien pour les droits des femmes pendant les six premiers mois de 2015. Dans 95% des cas, l’auteur était un homme.

La stratégie de communication fait appel à des clips musicaux, des spots TV et radio, des affiches, des témoignages et des déclarations de la presse à publier dans les médias et sur les réseaux sociaux. Les annonces seront publiées au niveau national, en mettant l’accent sur les dix municipalités sur lesquelles le projet est centré.

La campagne est soutenue par des artistes et des figures publiques nationales, notamment l’artiste et activiste hondurienne Shirley Paz, qui a chanté sa chanson « I am a woman », faisant la promotion des droits des femmes, lors du lancement.

« Nous avons pour but d’instruire et de sensibiliser la population hondurienne sur comment prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles, en particulier la traite et le féminicide. La campagne encourage l’adoption de nouveaux schémas comportementaux de masculinité. Nous voulons également autonomiser les femmes et briser le cercle vicieux de la violence qui entrave le développement de leur potentiel », a déclaré Likza Salazar, chargé du projet national de l’OIM au Honduras.

La campagne fait partie d’un projet dirigé par le Système d’intégration d’Amérique centrale (SICA), financé par les gouvernements de la Finlande et des Pays-Bas et mis en œuvre par l’OIM et le FNUAP.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Paola Zepeda, OIM Honduras, Email: czepeda@iom.int, Tel. +505 2278-9569.

"A real man doesn’t hurt girls or women” is one of the messages of the campaign I Am a Woman and to Live Without Violence Is My Right. Photo: IOM