L’OIM mène sa première opération d’évacuation par bateau de migrants bloqués au Yémen

Posted: 
06/12/15
Themes: 
Humanitarian Emergencies

L’OIM a évacué 200 migrants éthiopiens par bateau du Yémen vers Djibouti. L’opération d’évacuation, menée le mercredi 10 juin, a impliqué deux bateaux pour le transport des personnes évacuées vers le port d’Obock, à Djibouti.

Après une traversée de la Mer Rouge de 24 heures entre Al Hudaydah, au Yémen, et le port d’Obock, tous les migrants sont arrivés au port où les équipes de l’OIM leur ont fourni une aide humanitaire immédiate.

« L’opération en cours, menée avec succès, est le fruit d’un formidable travail d’équipe entre les équipes de l’OIM au Yémen, en Ethiopie et à Djibouti, en coordination avec les autorités éthiopiennes au Yémen et à Djibouti. Nous sommes extrêmement reconnaissants du parfait soutien des autorités nationales dans la prise en charge de cette première évacuation par bateau » a déclaré Henry Glorieux, chef de mission de l’OIM à Djibouti.

Pour cette traversée, l’OIM à Djibouti a affrété deux bateaux, en coordination avec l’OIM au Yémen, afin de commencer l’évacuation des migrants éthiopiens actuellement pris en charge par l’OIM dans la ville yéménite d’Hodeïdah. Les deux navires ont été inspectés avant le départ afin de s’assurer qu’ils répondaient aux normes minimales en termes d’équipements de sécurité et de services de base disponibles à bord.

Les deux bateaux sont partis le mardi 9 juin, avec respectivement à leur bord 50 et 151 personnes, soit un total de 201 passagers. Le groupe était composé de 24 femmes et de 177 hommes, dont 48 mineurs non accompagnés.

L’OIM a coordonné l’évacuation par la mer avec ses interlocuteurs au sein de l’Ambassade d’Ethiopie à Sanaa et du Département de l’immigration yéménite.

L’équipe de l’OIM basée dans la ville d’Haradh, située à 200 kilomètres du port d’Al Hodeïdah, s’est occupée des migrants éthiopiens ces deux derniers mois dans le Centre d’aide aux migrants. Le trajet entre les deux villes a pris deux jours et nécessité plusieurs cars pour transporter les migrants. A Hodeïdah, l’OIM a continué de s’occuper des migrants, mettant à leur disposition nourriture, eau potable et abris temporaires.

Lorsque les services consulaires éthiopiens auront délivré les documents de voyage, le groupe de 201 migrants devrait être conduit en Ethiopie depuis Djibouti par car, dans deux convois séparés, samedi et dimanche prochains. Cette opération a été organisée en coordination avec l’OIM en Ethiopie.

L’OIM a indiqué que le nombre de migrants bloqués à Hodeïdah évolue constamment. L’Organisation estime qu’à ce jour près de 500 Ethiopiens sont encore bloqués à Hodeïdah.

Les équipes médicales de l’OIM ont fourni une assistance médicale d’urgence et suivent de près l’état de santé des migrants.

Les personnes évacuées étaient soulagées d’arriver à Djibouti après une si longue traversée. Les conditions météorologiques étaient heureusement favorables et la traversée a été calme. Les migrants étaient contents de recevoir repas chauds, matelas et kits d’hygiène à leur arrivée au Centre d’aide aux migrants de l’OIM à Obock.

Les services consulaires éthiopiens se sont rendus à Obock où ils s’entretiennent actuellement avec leurs ressortissants et recueillent leurs données avant que l’OIM n’offre une aide en matière de transport pour permettre aux personnes évacuées de regagner l’Ethiopie par voie terrestre. D’ici là, les personnes évacuées continueront d’être logées dans le Centre d’aide aux migrants de l’OIM à Obock.

La crise qui secoue actuellement le Yémen a eu pour conséquence que des milliers de migrants et de ressortissants de pays tiers se sont retrouvés bloqués au Yémen et l’OIM se tient prête à fournir ce même type d’assistance en matière d’évacuation à l’avenir.

En outre, l’OIM a organisé cette semaine le 11ème vol d’évacuation de ressortissants de pays tiers au départ de Sanaa, ce qui porte à plus de 1300 le nombre de ressortissants de pays tiers évacués, de 37 nationalités différentes, accompagnés, le cas échéant, des membres de leur famille de nationalité yéménite, en coordination avec les autorités consulaires. Depuis le début du conflit, l’OIM a supervisé neuf vols vers le Soudan, un vers l’Ethiopie et un vers la Somalie. Le dernier vol vers le Soudan prévu par l’OIM partira le vendredi 12 juin.

Au Yémen même, trois cliniques mobiles de l’OIM ont continué d’opérer dans les villes d’Aden, d’Al Mansoorah, de Sheikh Othman et d’Inma où se trouvent la plupart des déplacés internes. Le nombre total de personnes traitées dans ces cliniques entre le 12 mai et le 9 juin 2015 s’élève à 3764, dont 1275 femmes, 918 hommes, 886 filles et 685 garçons.

De même, l’équipe médicale de l’OIM (9 médecins et 6 infirmières) a continué d’apporter son aide à l’hôpital du 22 Mai à Aden. Le nombre total de patients traités entre le 6 avril et la première semaine de juin s’élève à près de 2800, dont 832 blessés et  042 personnes souffrant d’autres pathologies. L’OIM a par ailleurs distribué des médicaments et fournitures médicales aux infrastructures de santé publique de Kreter, Al Moa’ala, Al Boraiqa, Sha’ab et Shiekh Othman, des districts d’Aden.

Depuis le mois d’avril, la clinique mobile de l’OIM dans le district de Khanfer, dans le gouvernorat d’Abyan, destinée aux déplacés internes et aux communautés hôtes, a pris en charge 827 personnes, dont 488 femmes et 339 hommes. De plus, l’équipe médicale fournie par l’OIM à l’hôpital Al Razie et au centre de soins de santé d’Al Khaber a pris en charge 529 patients à ce jour, dont 203 blessés, 326 personnes souffrant d’autres pathologies et 82 parturientes.

Depuis le 1er juin 2015, dans le gouvernorat de Shabwa, trois équipes médicales mobiles de l’OIM ont commencé à travailler et prodiguer des soins aux personnes déplacées et aux communautés hôtes. Le nombre total de patients traités s’élève à 328, dont 168 femmes, 114 hommes, 23 filles et 23 garçons de moins de 5 ans. L’équipe médicale de l’OIM à l’hôpital Azan, dans le gouvernorat de Shabwa a également continué de travailler cette semaine.

Les deux cliniques mobiles de l’OIM ont continué de soigner les personnes déplacées situées à  Amanat Al-Asima et dans le district de Bani Alhareth, dans le gouvernorat de Sanaa. Entre le 24 mai et le 9 juin 2015, les deux équipes ont soigné 1065 personnes, dont 318 femmes, 199 hommes, 292 filles et 256 garçons.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Henry Glorieux, OIM Djibouti, Tél. : +253 21352459, E-mail : hglorieux@iom.int, ou Joel Millman, siège de l’OIM, Tél. : + 41 79 103 87 20, E-mail : jmillman@iom.int, ou Bekim Ajdini, en charge de l’information au Yémen, Tél. : +962 79 826 4 906, E-mail : BAJDINI@iom.int.

Première évacuation par bateau de migrants bloqués au Yémen par l’OIM. © OIM 2015
Quelques-uns des 200 migrants éthiopiens évacués par bateau depuis le Yémen vers Djibouti. © OIM 2015