L’OIM mobilise des équipes de réponse rapide et des fonds pour l’aide aux communautés du Myanmar touchées par les inondations

Posted: 
08/07/15

Myanmar - Les pluies diluviennes de la mousson aux mois de juin, juillet et août, associées au cyclone Komen, ont provoqué des crues éclairs et des glissements de terrain touchant plus de 330 000 personnes et faisant mon moins de 88 morts, d'après le Département du secours et de la réinstallation du Myanmar.  Parmi les zones sinistrées figurent Sagaing, Kachin, Shan, Mandalay, Chin, Rakhine, Kayin, Môn, Bago, Magway, Ayeyarwady et Yangon.

Le 31 juillet, le président du Myanmar U Thien Sein a déclaré les Etats de Chin et de Rakhine et les régions de Sagaing et de Magway comme zones de catastrophe naturelle. De nombreuses zones dans l'État de Chin sont aujourd'hui inaccessibles en raison des glissements de terrain et des ponts détruits, rendant impossibles l'accès des travailleurs humanitaires aux communautés touchées et l'évaluation des dégâts, du nombre de victimes et des besoins immédiats de la population.

L'OIM a attribué 100 000 dollars pour démarrer ses activités d'intervention d'urgence et a lancé des missions d'évaluation entre le 1er et le 4 août dans les Etats de Kachin, de Môn, de Rakhine et de Kayin. Les équipes de l'OIM, qui œuvrent avec le gouvernement, les Nations Unies et les ONG partenaires, ont trouvé de nombreuses maisons détruites ou endommagées, soit par les fortes pluies, les inondations ou par les glissements de terrain qui ont suivi. La mousson actuelle provoque un besoin urgent de matériaux pour construire des abris temporaires, notamment des bâches en plastique.

« Nous avons urgemment besoin d'aider les centaines de milliers de personnes touchées par cette catastrophe naturelle. Tout d'abord, nous devons répondre à leurs besoins immédiats en termes d'abris, de santé, de nourriture et d'aide non alimentaire. À plus long terme, ils nécessiteront également de l'aide lorsqu'ils retourneront dans leur communauté, dont bon nombre ont été dévastées. Les terres agricoles inondées mettent en péril leurs moyens d'existence et les infrastructures clés ont été détruites », a déclaré Kieran Goran-Best, chef de mission de l'OIM au Myanmar.

« Le financement initial (100 000 dollars) nous permet de déployer des équipes d'interventions rapide, d'obtenir des abris essentiels et des articles d'aide non alimentaire, et fournit une aide dans le domaine de la gestion et de la coordination des camps », a-t-il ajouté.

L'OIM œuvre actuellement en coopération avec le gouvernement, les Nations unies et les ONG partenaires pour fournir de la nourriture, de l'eau, des médicaments, des moustiquaires et des abris d'urgence au centre collectif accueillant des milliers de déplacés internes dans les Etats de Môn et de Kayin. Elle prévoit d'intensifier son aide à Rakhine, Magway, Chien et Sagaing la semaine prochaine.

Les équipes de l'OIM participent également à des missions d'évaluation multiorganisations et l'OIM déploiera d’ici peu le premier exercice de sa Matrice de suivi des déplacements (DTM). La DTM est un outil de gestion de l'information utilisé en temps de crise dans le monde entier pour recueillir des informations sur le statut et le lieu des déplacés internes, permettant ainsi aux autorités nationales et à la communauté internationale d'évaluer leurs besoins et de cibler l'aide.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Kieran Goran-Best, OIM Myanmar, Email: kgormanbest@iom.int, Tel.+95 94317 1025.

IOM helps distribute aid to flood victims in Myanmar. © IOM 2015