L’OIM organise un atelier sur la gestion de la migration de main-d’œuvre pour les responsables centre-américains

Posted: 
11/05/13

Honduras - Trente huit responsables consulaires du Belize, d’El Salvador, du Costa Rica, de République dominicaine, du Guatemala, du Honduras, du Mexique, du Nicaragua et du Panama, se rencontrent cette semaine à Tegucigalpa, la capitale hondurienne, pour suivre une formation et débattre du renforcement du dialogue régional en vue de mieux protéger les droits fondamentaux des migrants de main-d’œuvre dans les pays de destination.

L’atelier de deux jours, qui fait partie du projet régional de l’OIM intitulé « Améliorer la gestion des migrations de main-d’œuvre en Amérique centrale et en République dominicaine » et financé par le Ministère canadien du travail, est centré sur la promotion du dialogue régional en vue de renforcer les connaissances des responsables consulaires en matière de protection des droits fondamentaux des travailleurs migrants.

Les participants de 9 des 11 pays qui constituent la Conférence régionale sur la migration (CRM) approfondiront les thèmes suivants :

  • Les pratiques de recrutement éthiques en tant qu’outil de protection des droits fondamentaux des travailleurs migrants ;
  • La reconnaissance et la validation des diplômes et des compétences apportés par les travailleurs migrants dans les pays d’accueil ;
  • La féminisation de la migration, en particulier les solutions pour mieux protéger les femmes migrantes qui sont plus vulnérables à la violence sur le lieu de travail ;
  • Le rôle du partage d’informations dans la protection des droits de l’homme ;
  • L’accès à la sécurité sociale ;
  • L’intégration des travailleurs migrants dans les pays d’accueil, les défis et opportunités.

D’après les informations publiées par la Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), plus de 20 millions de migrants d’Amérique latine et des Caraïbes (ALC) travaillent hors de leur pays d’origine. Quelque 4,08 millions d’entre eux se déplacent dans des pays en développement. La CEPALC estime que plus de 80% du nombre total de travailleurs migrants de la région ALC sont des travailleurs peu qualifiés.

Le projet régional de l’OIM vise également à élaborer un plan d’action pour garantir la promotion et la protection des droits fondamentaux des travailleurs migrants dans le cadre du Réseau de responsables consulaires pour la protection consulaire de la Conférence régionale sur la migration.

Au cours des 17 dernières années, les 11 pays de la CRM (Belize, Canada, Costa Rica, République dominicaine, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama and Etats-Unis) se sont engagés à poursuivre des débats francs et honnêtes sur les questions de migration régionale et ont entrepris des efforts régionaux visant à protéger les droits des migrants et à renforcer l’intégrité des lois, des frontières et de la sécurité nationale de chaque Etat membre.

Pour plus d’informations, veuillez contacter

Evelyn Andino
OIM Honduras
Tel: + 504.222.01 104
Email: eandino@iom.int