L’OIM organise un séminaire régional sur la migration composite en Afrique

Posted: 
09/08/17
Themes: 
Capacity Building

Dakar – L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a organisé hier, 7 septembre, un séminaire régional d’une journée pour la région d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale dans le but de favoriser le renforcement de la coordination et de promouvoir les connaissances des acteurs clés sur l’ampleur de la migration composite et sur la gestion des migrations en général.

Le séminaire a permis de présenter des études sur différents aspects de la migration composite réalisées en Afrique de l’Est, de l’Ouest, du Nord et en Afrique centrale et s’est intéressé à divers thèmes comme la vulnérabilité des migrants, leur expérience de migration le long des itinéraires les plus fréquemment empruntés et les lacunes en matière de protection adéquate des migrants le long de ces itinéraires.

« Le concept de migration composite met en évidence la complexité contemporaine des mouvements migratoires de nos jours. Les différentes catégories de migrants et de réfugiés le long d’itinéraires similaires partagent des vulnérabilités semblables dans les pays de transit et de destination », a déclaré Olatunde Olayemi, responsable de l’Unité chargée de la traite des êtres humains de la Commission de la CEDEAO, lors du séminaire.

« Par ailleurs, les migrants se déplacent pour des raisons différentes et ces raisons peuvent changer plusieurs fois au cours de leur périple. Cela se vérifie pour les réfugiés et les demandeurs d’asile qui, pour des motifs différents, entreprennent des périples secondaires », a ajouté Richard Danziger, Directeur régional de l’OIM pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

Thomas Munsch, Coordinateur du Secrétariat régional sur la migration composite en Afrique de l’Ouest, a déclaré : « cette fluidité croissante des mouvements migratoires pose un problème aux acteurs mandatés pour garantir la protection des migrants et des réfugiés. Il faut améliorer les connaissances sur la migration et les vulnérabilités auxquelles sont confrontés les migrants et les réfugiés. »

« Il est nécessaire d’accroître les connaissances relatives aux forces et faiblesses des structures institutionnelles actuelles aux niveaux national et transnational pour gérer de manière efficace la migration contemporaine et garantir la protection des personnes qui migrent », a déclaré Amanuel Mehari, coordinateur du pôle sur la migration composite en Afrique du Nord.

Cet enjeu est relativement important en Afrique de l’Ouest, qui a depuis longtemps une histoire complexe de mobilité régionale composite à l’intérieur et à l’extérieur de la région et qui voit croître les activités des passeurs et des trafiquants le long des itinéraires migratoires. « En migrant, de nombreuses personnes dans la région font face à différents niveaux de vulnérabilité et n’ont pas toujours accès à des normes adéquates de protection contre l’exploitation, en particulier les femmes et les enfants », a déclaré Michele Bombassei, spécialiste régionale de l’aide aux migrants en Afrique centrale.

Le séminaire, qui rassemblait des représentants de la CEDEAO, de l’Union européenne, du gouvernement des Etats-Unis et d’organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales, a été organisé dans le cadre des activités du projet intitulé Protection des migrants vulnérables en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, financé par le Bureau américain de la population, des réfugiés et des migrations (PRM). Il est plus particulièrement centré sur le renforcement des capacités en matière de protection des migrants vulnérables.

Pour assurer une bonne coordination à la fois au niveau régional et sur le plan national, les activités du projet sont coordonnées par le Groupe de travail régional sur la migration composite et la Commission de la CEDEAO.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Nnamdi Iwuora, Bureau régional de l’OIM à Dakar, Tel : +221 774 526 136, Email : niwuora@iom.int

 

  • UN Migration Agency holds regional seminar on Mixed Migration in Africa. Photo: UN Migration Agency (IOM) 2017