L’OIM organise une formation aux médias au Ghana

Posted: 
02/16/18
Themes: 
Capacity Building

Accra - La presse ghanéenne joue un rôle essentiel dans la construction de la perception publique de la migration. C’est ce qui a été dit aux journalistes, chroniqueurs et partenaires de la société civile lors d’une formation de deux jours dispensée par l’OIM cette semaine, à Accra.

« Les jeunes adultes qui ont répondu à nos sondages ont cité les médias comme leur troisième source d’information sur la migration la plus influente », a déclaré Paul Dillon, formateur de l’OIM, aux 56 participants lors de l’atelier intitulé Media Training on Ethical and Journalistic Reportage on Migrants. « Les journalistes ghanéens continueront de façonner l’opinion publique, il est donc important d’encourager un dialogue responsable sur les questions de migration. »

La formation a permis d’apporter un aperçu général de la mégatendance de la migration à travers le monde puis de la situation au Ghana, de démystifier la terminologie juridique, d’organiser des quizz et des jeux de rôle pour explorer le pouvoir des images et mettre à mal les préjugés personnels. Les journalistes ont également été informés de la situation actuelle en Libye, une destination habituelle pour de nombreux jeunes Ghanéens cherchant du travail ou un passage vers l’Europe.

Des sources d’information en ligne utiles ont été présentées aux journalistes, notamment le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (www.missingmigrants.int), la matrice de suivi des déplacements (http://globaldtm.info) et d’autres ressources que peu d’entre eux connaissaient.

L’atelier a également permis d’identifier des histoires sous des angles inexplorés, notamment sur le rôle que jouent les rapatriements de fonds dans les économies locales, sur l’activité florissante des intermédiaires qui proposent des visas illicites et sur la traite des jeunes femmes à l’étranger.

« Nous avons vu beaucoup d’enthousiasme chez les journalistes, les blogueurs et les représentants des OSC ces deux derniers jours, une réelle soif d’informations et une prise de conscience que les sujets de la migration peuvent être présents dans les articles de tout journaliste », a déclaré Paul Dillon.

Tommy Annan-Forson, personnalité respectée de la radio ghanéenne et formateur médias, a présenté les considérations éthiques à prendre en compte lors de la rédaction d’un article sur la migration, notamment sur le retour de migrants vulnérables de Libye et les cas de traite, et a exhorté les participants à adhérer au Code de conduite de l’Association des journalistes du Ghana.

Le programme de formation faisait partie de la Campagne d’information Aware Migrants - Engaging West African Communities, financée par l’Office fédéral allemand des affaires étrangères. Le programme sensibilise à la migration irrégulière en Afrique de l’Ouest en racontant les histoires des migrants irréguliers de retour aux migrants potentiels et aux jeunes afin de les informer des risques.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Kingsley Kwame Abrokwa, OIM Ghana, Email : kabrokwa@iom.int Tel : +233 302 742 930 ext. 2402

  • IOM organizes a training for Ghanaian journalist so they can have a critical role in shaping the public’s perception of migration, reporters, columnists and civil society partners. © IOM