L’OIM ouvre une clinique de santé maternelle et infantile en Somalie pour les personnes déplacées à l'intérieur du pays

Posted: 
10/30/20
Themes: 
Migration Health

Dolo - Un nouveau centre de soins de santé maternelle et infantile pour les femmes enceintes et allaitantes et les enfants déplacés à l'intérieur du pays a été ouvert à Dolo, en Somalie, par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), en partenariat avec le Ministère de la santé.

Le nouveau centre de santé, financé par le gouvernement du Japon, a été créé pour aider à dispenser des soins de santé gratuits à plus de 5 800 familles vivant à Kabasa, l'une des communautés de déplacés internes les plus pauvres du pays.

La clinique, coordonnée par l'OIM et mise en place par le partenaire local Human Development Concern, offrira de multiples services : soins prénataux, accouchement et soins postnataux, consultations externes, services d'urgence et vaccination contre les maladies infantiles, telles que la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, l'hépatite et la polio - une maladie éradiquée dans de nombreuses régions du monde mais qui reste un problème en Somalie. Des services de nutrition de l’enfant et de traitement de la malnutrition seront également proposés.

Avant l'ouverture de la clinique, de nombreuses femmes enceintes à Dolo couraient un risque de décès plus élevé en raison de complications prénatales et postnatales, en particulier lors des accouchements et des mortinaissances. Cela était dû à un manque d'accès aux services de maternité, causé en partie par les restrictions de mouvement liées à la sécurité entre les camps de déplacés internes, qui empêchaient de nombreuses femmes enceintes de se rendre à la maternité la plus proche - située à quatre kilomètres -, où elles devaient souvent se rendre à pied. En conséquence, beaucoup d'entre elles devaient faire appel à des accoucheuses traditionnelles non qualifiées.

Hawa, mère de cinq enfants, est l'une des femmes qui bénéficieront de la nouvelle clinique : « Aujourd'hui, les gens de Kabasa sont enthousiastes et on observe un soulagement car les services sont disponibles jour et nuit et les mères seront assistées par des sages-femmes qualifiées », confie-t-elle.

Ce centre de santé sera le premier à offrir des services d'accouchement dans le camp de déplacés internes de Kabasa depuis plus de 10 ans. Il remplace un ancien poste de santé qui ne traitait que les cas d'urgence.

« Nous disposons maintenant de cinq salles permanentes, bien ventilées, avec de l'eau courante et de l'électricité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour soigner les patients, de sages-femmes qualifiées et d'équipements d'accouchement complets pour améliorer la qualité des services reçus par les mères et leurs nouveau-nés », a déclaré Fatuma Aden, spécialiste de la santé à l'OIM à Dolo.

L'OIM soutient 39 autres établissements de santé similaires à travers la Somalie. Ce soutien est crucial pour la santé et les moyens de subsistance de plus de 361 165 personnes. L'accès aux soins de santé pour les 2,6 millions de déplacés internes en Somalie est extrêmement limité en raison des années de conflit qui ont détruit l'infrastructure sanitaire déjà fragile du pays.

La Somalie a la quatrième plus grande population de déplacés internes dans le monde. Près de trois décennies de conflit, des chocs climatiques récurrents et plus intenses tels que les sécheresses et les inondations, ainsi que la pire invasion de criquets pèlerins en 25 ans, ont forcé de nombreuses personnes à fuir leurs villes et à s'installer dans des sites de déplacement en quête de sécurité et d'un meilleur accès aux services de base.

En outre, les mauvaises conditions d'hygiène et d'assainissement des sites de déplacés internes souvent surpeuplés et l'impact de la COVID-19 sur les possibilités de subsistance mettent en péril le bien-être de nombreuses personnes déplacées.

« L'OIM s'est engagée à renforcer et à promouvoir des systèmes de santé de meilleure qualité et plus inclusifs qui profitent aux migrants et aux communautés dans lesquelles ils vivent. Les migrants contribuent activement au développement de la société et le fait de garantir leur accès aux services de santé non seulement protège la santé publique et les droits de l'homme, mais permet également de prévenir les coûts sanitaires et sociaux à long terme, et contribue au développement social et économique », a déclaré Kerry Kyaa, responsable du programme de santé de l'OIM. 

L'OIM en Somalie aide le gouvernement fédéral de Somalie (FGS) à rapprocher les services de santé des migrants, des familles déplacées et des communautés dans les zones difficiles d'accès, tout en améliorant leurs conditions de vie afin de réduire au minimum les maladies et les décès évitables. Depuis le début de l'année, l'OIM a dispensé 361 165 consultations médicales et a organisé des activités d'éducation et de promotion de la santé auprès de 378 482 personnes dans les cliniques soutenues par l'OIM et par le biais d'équipes de santé mobiles.

Pour en savoir plus sur les activités sanitaires de l'OIM en Somalie financées par le gouvernement du Japon, regardez cette vidéo.

Ce nouveau centre de santé et d'autres établissements financés par le gouvernement du Japon sont essentiels pour que l'OIM, en collaboration avec le Ministère de la santé, puisse apporter des services de santé à tous, partout en Somalie. Les programmes de santé de l'OIM en Somalie sont possibles grâce au généreux financement du Japon, de l'USAID, de l'Allemagne, du Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies (CERF), du Fonds humanitaire somalien, de KSRelief et de l'Union européenne.

Pour plus d'informations, veuillez contacter l'Unité de soutien au programme de l'OIM en Somalie ; Email : iomsomaliapsu@iom.int ; Tel : +254 705 832 020

  • New Maternity Child Health Centre in Kabasa IDP Site, Somalia. Photo: IOM

  • New Maternity Child Health Centre in Kabasa IDP Site, Somalia Photo: IOM