L’OIM participe aux préparatifs de la Ligue arabe en vue du Sommet des Nations Unies sur les réfugiés et les migrants

Posted: 
08/05/16
Themes: 
International and Regional Cooperation, Migrants Rights, Refugee and Asylum Issues

Egypt - Le processus consultatif régional de la Ligue arabe sur la migration (ARCP en anglais) s’est réuni cette semaine, les 2 et 3 août, pour préparer la réunion plénière de haut niveau de l’Assemblée Générale des Nations Unies (AGNU) sur les déplacements massifs de réfugiés et de migrants, qui se tiendra le 19 septembre à New York.

La réunion a été organisée par la Ligue des Etats arabes, avec le soutien technique de l’OIM et du HCR. Les conclusions de cette réunion apporteront une contribution régionale des Etats membres de la Ligue arabe à la réunion plénière de l’AGNU et au processus de conclusion de deux pactes mondiaux, l’un sur les réfugiés, l’autre sur la migration sûre, dans le bon ordre et régulière, qui devraient être conclus le 19 septembre.

Ovais Sarmad, chef du personnel de l’OIM, a félicité les Etats membres et le Secrétariat de la Ligue des Etats arabes pour l’établissement de l’ARCP, faisant remarquer que la migration était un trait caractéristique de la région arabe.  

Faisant remarquer que le nombre de migrants internationaux, y compris les réfugiés enregistrés, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, s’élevait à 34,7 millions de personnes en 2015 d’après les estimations des Nations Unies, Ovais Sarmad a déclaré : « la migration contribue grandement à la vie économique et sociale de la région, mais elle est en même temps une préoccupation majeure pour le bien-être des personnes déplacées. »

« La région accueille un grand nombre de migrants qui ont été déplacés de force. Les guerres et les crises politiques dans la région en font à la fois une région d’origine et d’accueil pour les réfugiés et les déplacés internes. De nombreux pays arabes ont fait des efforts extraordinaires pour faire face à une situation sans précédent et les communautés à travers la région ont fait preuve d’une hospitalité exceptionnelle envers les personnes dans le besoin », a t-il ajouté.

Les participants à la réunion ont convenu que les droits fondamentaux de tous les migrants, quel que soit leur statut, devaient être au cœur de la réunion plénière de haut niveau de l’AGNU et des pactes mondiaux. Ils ont insisté sur le fait que l’obligation des Etats à respecter, à protéger et à garantir les droits fondamentaux des personnes était primordiale et s’appliquait à tous les individus, que ce soit dans le pays d’origine, de transit ou de destination.

Ils ont également fait remarquer que les avantages et les possibilités découlant d’une migration sûre, effectuée dans le bon ordre, de manière régulière et responsable, étaient considérables et souvent sous-estimés mais que davantage d’efforts devaient être déployés par les Etats, les organisations  internationales, les ONG et les autre acteurs intervenant face aux déplacements massifs de réfugiés et de migrants afin de protéger les personnes vulnérables.

Il a également été constaté que les enfants migrants, les victimes de traite et les migrants dans des pays en crise ne recevaient pas toujours l’aide et la protection dont ils avaient besoin.

Les participants ont convenu que tous les acteurs –Etats, organisations internationales et organismes de la société civile et du secteur privé – doivent œuvrer ensemble pour condamner et combattre la xénophobie, le racisme et la discrimination. Les politiques nationales et la coopération internationale sur la migration doivent reposer sur un discours et un dialogue honnête, juste et éclairé en matière de migration et sur les contributions des migrants et les avantages de la migration dans une société mondialisée.

L’ARCP rassemble les pays de la région arabe pour répondre aux questions soulevées par les problèmes de migration. Sous les auspices de la Ligue des Etats arabes, il s’agit d’une plateforme arabe visant à débattre des questions de migration internationale, à renforcer la coopération entre les pays concernés et à mieux comprendre la migration dans la région. Elle cherche également à promouvoir une meilleure compréhension des causes, des dimensions, des schémas et des effets de la migration et des futures tendances dans la région, et aide les gouvernements à développer une vision plus unifiée des événements mondiaux relatifs à la migration.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Karoline Popp, Bureau régional de l’OIM MENA au Caire, Tel: +201016255500, Email: kpopp@iom.int

IOM Chief of Staff Ovais Sarmad addresses the ARCP. Photo: IOM