L’OIM promeut la paix entre les migrants et les communautés d’accueil sud-africaines du Cap

Posted: 
04/05/13

Afrique du Sud  - Le partenaire d’exécution de l’OIM en Afrique du Sud, l’Agence pour l’éducation des réfugiés, la formation et la promotion (ARESTA), organisera une marche pour la paix demain 6 avril afin de promouvoir la diversité culturelle, la tolérance et la paix entre les migrants et la communauté d’accueil de la township de Philippi, à la périphérie du Cap.

La marche, soutenue par des élus locaux, sera couronnée par la remise d’un mémoire au poste de police de Philippi?Est. Ce document doit attirer l’attention sur les problèmes de criminalité, de racisme, de discrimination et de xénophobie au sein de la communauté.

Il lancera en outre un appel à la tolérance envers les migrants dans les communautés d’accueil, soulignera la nécessité de consolider la paix, et plaidera en faveur d’une culture de respect des droits humains parmi les membres de la communauté. Il évoquera enfin les lois nationales, les droits des migrants et les mécanismes de lutte contre la discrimination.

« L’OIM est déterminée à collaborer étroitement avec les structures de gouvernance locales et les organisations de la société civile pour résoudre les tensions et améliorer l’acceptation des migrants dans les communautés d’accueil », déclare Erick Ventura, Chef de mission par intérim de l’OIM en Afrique du Sud.

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’un projet de l’OIM financé par la Banque de développement de l’Afrique australe (BDAA) et la Société de développement industriel (SDI), qui vise à bâtir et à renforcer la diversité et la paix dans les communautés de la province du Cap-Occidental.

Depuis son lancement en octobre 2012, le projet a permis de former 160 surveillants de la paix dans les communautés de Philippi, 180 ambassadeurs de la paix, et 60 membres de clubs pour la paix de 16 écoles des environs.

Les flambées de violence et les tensions entre les communautés d’accueil et les migrants ont mis en relief la nécessité de consolider la paix et de transformer les conflits. Des ateliers organisés dans le cadre du projet ont permis aux participants de mieux comprendre la question de la diversité et d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour atténuer et résoudre les conflits dans leurs communautés et leurs écoles.

Pour plus d’informations, prière de contacter

Gaone Dixon
l’OIM Pretoria
Tél. : +27 72 127 7094
Courriel : [email protected]