L’OIM rapatrie des migrants bangladais par avion depuis la Libye

Posted: 
11/29/19
Themes: 
Assisted Voluntary Return and Reintegration, EUTF

Dhaka - Plus de 150 migrants bangladais, dont des rescapés de traversées maritimes échouées vers l’Europe et d’anciens détenus, sont rentrés chez eux depuis la Libye jeudi matin avec l’aide du Programme d’aide au retour volontaire de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le vol avec 152 hommes à bord ont quitté Misurata mercredi, à destination de l’aéroport international Harzrat Shahjalal à Dhaka, où ils ont été accueillis par le personnel de l’OIM au Bangladesh. L’Organisation a travaillé en coopération étroite avec le gouvernement du Bangladesh et les autorités libyennes pour faciliter leur retour en toute sécurité.

Mohammed Akmal, 38 ans, qui a reçu des éclats d’obus lors d’un bombardement sur l’usine où il a travaillé au début du mois, a raconté au personnel de l’OIM qu’il souhaitait remercier son ancien employeur pour avoir payé ses frais d’hôpital et l’OIM pour l’avoir ramené chez lui.

« Quand je me suis réveillé à l’hôpital, je n’arrivais pas à croire que j’étais encore en vie. Je n’arrêtais pas de penser à ma femme et mes enfants au Bangladesh », a-t-il confié.

L’équipe de l’OIM à Dhaka a fourni de la nourriture, des soins de santé, un soutien psychosocial, des informations et une aide financière pour le voyage depuis l’aéroport jusqu’à leur destination finale.

Soutenus par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne, les migrants de retour recevront également une aide à la réintégration pour les aider à redémarrer leur vie. Depuis 2015, plus de 1 400 migrants bangladais sont rentrés chez eux grâce au programme d’aide au retour volontaire.

Mohammed Rahman, ancien étudiant qui a abandonné ses études an Bangladesh pour trouver du travail en Libye, a raconté que des amis l’ont persuadé de tenter de se rendre en Europe. Après avoir survécu aux températures négatives et aux terreurs de la haute mer, leur embarcation a été rapatriée en Libye par les garde-côtes, où lui et d’autres compagnons d’infortune ont été envoyés en détention.

« Je n’avais pas d’argent alors j’ai décidé de rentrer à la maison », a-t-il confié. « Je suis content d’être encore en vie et ravi de rentrer. Je terminerai mes études et serai diplômé d’ici un an, puis je commencerai à travailler. »

Giorgi Gigauri, chef de mission de l’OIM au Bangladesh, a décrit le retour humanitaire volontaire et la réintégration comme « l’un des services les plus importants fournis à travers le monde par l’OIM », ajoutant que les histoires rapportées par les deux hommes n’étaient pas une exception.

« Ces migrants se sont retrouvés dans des situations dangereuses en Libye et étaient désespérés de rentrer chez eux. Nous avons soutenu leur retour, en garantissant leur sécurité et leur dignité. Nous étendrons notre soutien pour les aider à se réintégrer durablement. »

Pour plus d’informations, veuillez contacter Md Sariful Islam, OIM Bangladesh, Tel. +880 1915631608, email : mdislam@iom.int

  • En étroite coordination avec le gouvernement du Bangladesh, l’OIM a organisé le retour volontaire de 152 migrants bangladais depuis la Libye. Photo : OIM

  • En étroite coordination avec le gouvernement du Bangladesh, l’OIM a organisé le retour volontaire de 152 migrants bangladais depuis la Libye. Photo : OIM

  • IOM in close coordination with the Government of Bangladesh has organized the voluntary return home of 152 Bangladeshi migrants from Libya. Photo: IOM