L’OIM reçoit le prix des droits de l’homme pour son aide aux Vénézuéliens au Brésil

Posted: 
11/23/18
Themes: 
Migrant Assistance, Migrants Rights

Brasilia - Mercredi (21/11), l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, s’est vu décerner le Prix national des droits de l’homme par le gouvernement du Brésil pour son travail humanitaire auprès des Vénézuéliens dans la région frontalière au nord du pays. 

Rodrigo Maia, Vice-Président du pays, a décerné le prix à Stéphane Rostiaux, chef de mission de l’OIM au Brésil, lors d’une cérémonie à laquelle ont également assisté le Juge Dias Tofolli, Président de la Cour Suprême, et Raul Jungmann, Ministre de la sécurité publique, entre autres dignitaires. 

Tout au long de l’année, l’OIM au Brésil a aidé le gouvernement fédéral à réinstaller plus de 3 000 Vénézuéliens, a contribué au processus d’obtention de papiers pour plus de 15 000 personnes et a distribué de l’aide à plus de 6 000 bénéficiaires. L’OIM a également dispensé ou appuyé plusieurs formations et déployé des efforts de production de données, notamment la mise en œuvre de trois cycles de la Matrice de suivi des déplacements (DTM). 

Les activités de l’OIM en soutien aux Vénézuéliens au Brésil ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Fonds central des Nations Unies pour les opérations d’urgence (CERF), de l’Union européenne et du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département des Etats-Unis. 

Le gouvernement brésilien estime à plus de 85 000 le nombre de Vénézuéliens vivant actuellement dans le pays en raison de ce que l’on considère comme étant plus grand exode de l’histoire récente de l’Amérique latine. 

Le Prix national des droits de l’homme est une distinction décernée deux fois par an par le gouvernement du Brésil aux organisations et aux personnes qui contribuent grandement à la promotion et à la protection des droits de l’homme. 

Cette année, 48 personnes publiques et organisations ont été récompensées, notamment le Ministère de la défense et d’autres organismes des Nations Unies qui font face aux flux de Vénézuéliens. 

Lors de la cérémonie de remise du prix, Gustavo Rocha, Ministre brésilien des droits de l’homme a insisté sur la difficulté de fournir de l’aide aux Vénézuéliens dans l’Etat de Roraima, où l’OIM maintient une antenne à Boa Vista, la capitale de l’Etat. L’OIM fournit également son appui au centre de filtrage du gouvernement fédéral dans la ville frontalière de Pacaraima. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Marcelo Torelly, OIM Brésil, Tel : +55 61 3038 9065, Email : mtorelly@iom.int

  • Stéphane Rostiaux (centre), chef de mission de l’OIM au Brésil, reçoit le prix des mains du Vice-Président du Brésil, Rodrigo Maia (à gauche) et du Ministre des droits de l’homme, Gustavo Rocha. Photo : Ministère des droits de l’homme.