L’OIM remet au Ghana un système d’information sur la traite d’êtres humains

Posted: 
05/25/18
Themes: 
Capacity Building, Counter-Trafficking

Accra - Le 21 mai, l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations au Ghana, a fait don d’équipements au gouvernement du Ghana, pour faciliter l’utilisation du Système d’information sur la traite d’êtres humains (TIPIS en anglais).

Le TIPIS vise à recueillir des données globales et anonymes sur la traite d’êtres humains aux niveaux local, régional et national, et fournit des informations précises aux responsables politiques pour les orienter dans la lutte contre la traite au niveau national.

L’OIM teste le TIPIS dans les régions de la Volta, du Grand Accra et du Centre, mais le Ministère chargé de l’égalité homme-femme, de l’enfance et de la protection sociale prévoit de mettre en œuvre le système dans d’autres régions dans le futur. L’OIM a déjà formé 155 coordonnateurs régionaux et 10 locaux dans les régions ciblées afin de renforcer leur capacité à utiliser le TIPIS efficacement.

« Nous savons tous que la capacité de collecte de données des responsables gouvernementaux sur le terrain dépend surtout des ressources à leur disposition. Outre les articles donnés par l’OIM aujourd’hui, d’autre ressources devront être allouées à la collecte de données pour assurer une utilisation efficace du TIPIS », a déclaré Sylvia Lopez-Ekra, chef de mission de l’OIM au Ghana.

Le Ghana est un pays d’origine, de transit et de destination pour les hommes, femmes et enfants sujets au travail forcé et à l’exploitation sexuelle. La traite interne, en particulier des enfants, existe dans le pays. Les garçons et filles sont alors sujets au travail forcé (pêche, services domestiques, colportage, mendicité, travail de porteur, exploitation des mines d’or et agriculture). Les hommes, femmes et enfants ghanéens sont également victimes de traite dans d’autres pays africains comme le Burkina Faso, la Côte-d’Ivoire, le Gabon, la Gambie, le Nigéria et le Togo, tandis que d’autres sont recrutés aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Europe à des fins de travail forcé et d’exploitation sexuelle. 

L’OIM a fait don de 17 831 dollars d’équipements comprenant des ordinateurs, des imprimantes, des sources d’alimentation sans interruption et des modems avec des forfaits internet pour permettre aux coordonnateurs locaux identifiés d’accéder à la plateforme en ligne.

« En janvier cette année, j’ai eu l’opportunité de voir le TIPIS en action et j’ai bon espoir qu’il comblera d’importantes lacunes en matière d’informations sur les tendances de la traite au Ghana, ce qui permettra de renforcer notre approche collective à la collecte de données. Il contribuera également à nos obligations de signalement aux niveaux national, régional et international », a déclaré Otiko Afisa Djaba, Ministre chargée de l’égalité des sexes, de l’enfance et de la protection sociale.

La cérémonie de remise faisait partie d’une réunion présidée par la Ministre chargée de l’égalité des sexes, de l’enfance et de la protection sociale, qui comprenait tout un éventail d’organisations gouvernementales et non gouvernementales (ONG). Le TIPIS a été élaboré en consultation avec les représentants des parties prenantes clés, en particulier du Secrétariat de lutte contre la traite, qui a également fait des observations clés lors du débat.

Le TIPIS a été élaboré dans le cadre du Partenariat Child Protection Compact (CPC) entre les gouvernements du Ghana et des Etats-Unis, avec le financement du Bureau chargé de combattre la traite des personnes du Département d’Etat américain. En tant que partenaire de mise en œuvre du CPC, l’OIM apporte un soutien technique aux acteurs du gouvernement chargés de protéger les victimes de traite et d’en poursuivre les auteurs. Le 24 avril, en partenariat avec les gouvernements du Ghana et des Etats-Unis, l’OIM a lancé des procédures opérationnelles standard visant à combattre la traite d’êtres humains au Ghana, plus particulièrement la traite des enfants.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Alex Billings, OIM Ghana, Tel : +233 302 742 930, Email : abillings@iom.int

  • Otiko Afisa Djaba, Ministre chargée de l’égalité homme-femme, de l’enfance et de la protection sociale, et Sylvia Lopez-Ekra, chef de mission de l’OIM au Ghana, lors de la réunion.

  • Sylvia Lopez-Ekra, chef de mission de l’OIM au Ghana, remet des équipements du TIPIS à Otiko Afisa Djaba, Ministre chargée de l’égalité homme-femme, de l’enfance et de la protection sociale.